L’indemnité kilométrique est réhaussée de 10 %

L'indemnité kilométrique est réhaussée de 10 %

Cette mesure concerne les personnes qui déclarent leurs dépenses en déplacements au frais réel et qui payent l'impôt sur le revenu, soit 2,5 millions de foyers.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire avait annoncé vendredi dernier "travailler avec les équipes pendant le week-end pour voir si des solutions supplémentaires sont possibles" sans réellement détailler les possibles mesures. Ce mardi 25 janvier le Premier ministre Jean Castex a tranché : le barème de l'indemnité kilométrique serat rehaussé de 10% dès cette semaine par un arrêté.

Ce sont quelque 2,5 millions de foyers qui bénéficieront de cette mesure, ceux dont l'un des membres déclare des frais de transport importants dans le cadre de son activité professionnelle et paye l'impôt sur le revenu - soit seulement la moitié des foyers français. Il pourront ainsi de déduire de leur montant imposable une somme augmentée de ces fameux 10%.

Au-delà de ces personnes impactées directement par la mesure, le chef du gouvernement a précisé que "cette revalorisation a vocation également à servir de référence et donc, potentiellement, à se répercuter sur les indemnités kilométriques directement versées par les employeurs à leurs salariés qui utilisent leur véhicule personnel". 

La baisse de la fiscalité, réclamée par certains a donc été écartée, car elle "n'est pas la solution", a estimé Jean Castex. "C'est une mesure qui n'est pas ciblée sur celles et ceux qui en ont le plus besoin, qui coûte des milliards, avec le risque qu'elle soit immédiatement effacée si le cours du baril grimpe encore." 

Cette mesure intervient alors que les prix des carburants ont explosé la semaine dernière, avec un gazole à 1,65€ le litre et un SP95-E10 à 1,70€ en moyenne, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique.