RATP : Masque obligatoire « tant qu’on n’a pas un traitement ou un vaccin »

Le maintien de l’obligation du port du masque devrait s’accompagner d’un assouplissement des règles de distanciation.

- Publicité -

Même si elle a précisé que la question allait « être abordée en conseil de Défense (ce jeudi) », la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a déclaré sur BFMTV : « Je n’ai pas de doute qu’il faudra maintenir le port du masque obligatoire dans les transports en commun (…) tant qu’on n’a pas un traitement ou un vaccin » contre le coronavirus. »

L’obligation de port du masque dans les transports publics pour les voyageurs à partir de 11 ans effectif depuis le début du déconfinement le 11 mai, est donc maintenu sine die, exposant les contrevenants à une amende 135 €. En écho aux propos de sa ministre de tutelle, le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a déclaré sur CNews : « Le vrai succès, c’est le port du masque obligatoire porté à plus de 95% depuis le premier jour« .

Ce maintien de l’obligation du port du masque se justifie d’autant mieux que le secrétaire d’Etat a ajouté que, pour accompagner la reprise du trafic, il conviendrait « d’assouplir un peu d’autres règles« , allusion explicite aux règles de distanciation sociale qui réduisent la capacité des transports de 80% environ.