XL Airways : quel avenir pour le low-cost long-courrier ?

620

Les faillites de certaines compagnies (Wow Air, Primera Air…) ne doivent pas masquer les réussites sur le low-cost long-courrier, à commencer par French bee.

XL Airways vient de suspendre ses vols ce lundi à 15h, dans l’attente d’une décision du tribunal de commerce de Bobigny, mercredi. On peut craindre qu’elle subisse le même sort que celui d’Aigle Azur. On connait les maux des compagnies françaises, souvent peu compétitives et faisant face à une concurrence jugée déloyale, comme l’a dénoncé ce week-end le ministre de l’Économie Bruno Le Maire en annonçant qu’il allait saisir la Commission européenne sur Norwegian.

Le transport aérien français subit aussi le poids des charges sociales et des taxes locales, mais aussi des conditions juridiques d’une reprise d’activité agissant comme autant d’obstacles à une solution de reprise, comme le rappelait un article des Echos ce week-end. Comme beaucoup d’autres, le patron d’XL Airways, Laurent Magnin, est pourtant convaincu que la compagnie a toute sa place dans le paysage aérien, et peut devenir le «sniper» d’Air France sur le long-cost long-courrier. XL Airways a peut-être rencontré d’autres difficultés, liées à la nature du marché touristique français, au fait qu’elle n’a peut-être pas toujours pu faire suffisamment faire voler ses avions, et se concentrer sur moins de lignes.

On peut bien sûr douter du succès du low-cost sur le long-courrier. easyJet et Ryanair se sont toujours bien gardées de se lancer sur ce marché. Wow Air et Primera Air ont fait faillites et Norwegian ne se porte pas au mieux.

En France, French bee témoigne pourtant de la pertinence de son modèle, misant notamment sur une flotte équipée à 100% d’Airbus A350. En Asie, le low-cost long-courrier est en pleine bourre. Air Asia, Jetstar, IndiGo et Lion Air occupent désormais des positions importantes sur ce segment de marché notamment en Asie du Sud-Est et sur le sous-continent indien, de la Malaisie à la Thaïlande en passant par l’Inde et l’Indonésie. Air Asia est même aujourd’hui la première compagnie à Kuala Lumpur (Malaisie), assurant 41% des vols sur la plateforme…