Le loueur Hertz revend 20 000 véhicules électriques pour racheter des thermiques

2017

Le loueur de véhicules Hertz à l’intention de revendre 20 000 voitures électriques de son parc américain, faute de demande suffisante. Les revenus engrangés seront en partie réinvestis dans l’achat de véhicules thermiques. 

Alors que la tendance en matière de mobilité est à la neutralité carbone, Hertz fait le choix assumé de revendre 20 000 de ses véhicules électriques aux Etats-Unis afin de les échanger pour des thermiques. Le groupe justifie sa décision par une demande moins soutenue que ce qu’elle avait prévu et souhaite « mieux équilibrer l’offre et les prévisions de demande de modèles électriques ». Malgré cette cession, Hertz dit rester engagé à « mettre en œuvre sa stratégie relative aux véhicules électriques » et s’engage à atteindre ses ambitions en matière de décarbonation.

A lire aussi : Fleet management : quel avenir pour le véhicule électrique en entreprise ?

Composé de 60 000 véhicules électriques, le parc de Hertz va en être imputé d’un tiers. Selon Bloomberg, la demande serait en forte baisse aux Etats-Unis face à un prix de l’essence historiquement bas, des coûts de réparation élevés pour ce type de véhicule et un réseau de recharge pas assez mature. A travers un document publié hier, jeudi 11 janvier, le loueur prévoyait un chiffre d’affaires pour 2024 de l’ordre de 2,1 à 2,2 milliards de dollars.