Lufthansa inaugure un système automatisé de réacheminement des bagages

181

La solution de SITA, développée avec Lufthansa, permet d'automatiser le process de réacheminement de bagages mal distribués, jusqu'alors 100% manuel.

Quelques chiffres peuvent résumer l'enjeu : pendant la pandémie, plus de 4 millions de bagages ont été mal acheminés. Ces erreurs ont généré un coût de 2,2 milliards de dollars aux compagnie. Et dans le même temps, le transport aérien perdait 2,3 millions de personnels.

> Lire aussi : Le nombre de bagages mal acheminés augmente

Dès lors, Lufthansa vient d'adopter le système WorldTracer Auto Reflight de SITA (au développement duquel la compagnie a participé) avec un double objectif : réduire les coûts liés à ces bagages mal acheminés et à améliorer l'expérience des passagers en automatisant numériquement les opérations de réacheminement des bagages qui se font traditionnellement de façon manuelle.

En effet la solution de SITA réachemine les bagages numériquement, sans intervention humaine, informe de manière proactive les passagers à l'arrivée de tout retard concernant leur bagage, tout en recueillant les détails de la livraison et en permettant finalement au passager de contourner le hall des bagages.

En outre, la solution propose automatiquement un itinéraire de vol approprié pour les bagages urgents. Elle utilise l'étiquette d'origine pour le réacheminement et informe le système de bagages du nouvel itinéraire. SITA estime que l'automatisation généralisée du réacheminement des bagages pourrait permettre au secteur d'économiser 30 millions de dollars par an.