Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 13 Septembre 2015

111 radars fixes double-sens dans 18 départements dès ce lundi



Les voyageurs d'affaires – attentifs à leur sécurité ainsi qu'à leurs points – vont avoir une raison supplémentaire de se montrer prudents sur les routes. La fonctionnalité «double-sens» a été installée à l’intérieur de 111 radars fixes de 18 départements. Ces appareils entrent en action ce lundi.



Les radars double-sens est une des réponses du gouvernement pour lutter contre la hausse de la mortalité sur les routes françaises. La Sécurité Routière explique que "La fonction «double-sens», homologuée par le Laboratoire national d’essais (LNE), est une évolution technique qui améliore sensiblement la capacité pour un radar fixe de lutter contre l’insécurité routière en contrôlant concomitamment la vitesse des véhicules qui circulent sur deux voies opposées". Toutefois sa mise en place n’est possible que sur certaines configurations de voie : une limitation de vitesse identique dans les deux sens de circulation, une route bidirectionnelle avec des voies contiguës sans glissière et en dehors d’une zone matérialisée au sol par des zébras.

Ainsi, 111 radars double-sens, déployés depuis juin, sont maintenant présents sur les axes de l'Hexagone : 9 dans l’Ain, 5 en Ardèche, 2 dans les Bouches-du-Rhône, 6 en Charente-Maritime, 7 dans le Gard, 7 en Haute-Garonne, 8 en Gironde, 3 dans l’Hérault, 6 en Ille-et-Vilaine, 7 en Isère, 8 en Loire-Atlantique, 7 dans le Morbihan, 12 dans l’Oise, 3 dans le Pas-de-Calais, 2 en Haute-Savoie, 1 en Seine-Maritime, 4 en Seine-et-Marne, 2 dans le Var et 12 en Vendée.

Les poursuites judiciaires des infractions de vitesse relevées par les 111 dispositifs double-sens commenceront à être effectives dès ce lundi. "D’ici à la fin 2015, 200 radars fixes seront équipés du «double-sens» et 300 de plus le seront en 2016. Des panneaux d’information sont systématiquement installés sur chacun des axes contrôlés par un équipement «double-sens», dans chaque sens de circulation", précise la Sécurité Routière.

Toutefois un rapport de juin 2012 divulgué par le JDD indiquait qu'en raison entre autres de bugs informatiques 46% des infractions relevées ne conduisaient pas à une perte de points.