Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France: les voyageurs d'affaires ne peuvent pas utiliser le Galaxy Note 7 en vol


Les batteries du Samsung Galaxy Note 7 présentent des risques d'explosion. Ce défaut inquiète grandement le monde aérien. Suivant l'exemple de ses consœurs australiennes mais également les recommandations de la FAA et de l'EASA , Air France a décidé interdire à ses clients d'utiliser le nouveau smartphone en vol.



Les problèmes de batterie du Samsung Galaxy Note 7 inquiètent Air France. La compagnie a donc pris de nouvelles dispositions pour ce smartphone. Elle explique à ses passagers sur son site: "Suite à de récents incidents rapportés par Samsung concernant ses téléphones portables Samsung Galaxy Note 7 et sur recommandation de la FAA (Federal Aviation Administration - Autorités de l'Aviation Civile Américaine), nous vous demandons pour ce type de téléphone mobile : De ne pas l'utiliser à bord. Il doit rester éteint ; De ne pas le mettre en charge, il ne doit être branché à aucune source d'énergie (ni à une batterie d'appoint, ni à une source d'alimentation à bord) ; De ne pas le placer dans un bagage enregistré en soute".

Air France n'est pas la première compagnie à prendre des mesures contre le téléphone. Virgin Australia, Qantas et JetStar ont interdit l'utilisation de ces smartphones dans leurs avions jeudi dernier.

D'autres transporteurs pourraient suivre leur exemple. En effet, l'agence américaine de l'aviation civile FAA a indiqué le 9 septembre qu'elle recommandait fortement aux propriétaires de Galaxy Note 7 de ne pas utiliser ou charger leur appareil pendant un vol ou encore de ne pas le mettre dans des valises enregistrées. L'Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (EASA) et la Direction Générale de l'Aviation Civile indienne (DGCA) ont émis par la suite les mêmes consignes.