Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France va en référé contre les pilotes


Les négociations s'étirent depuis plusieurs semaines et semblent bloquées avec les pilotes puisque la direction d'Air France a décidé d'aller en justice en référé pour faire appliquer une clause des accords Transform 2015 selon laquelle, en cas de blocage, le président d’Air France tranche.



Avant de poursuivre les discussions sur le prochain plan de réduction des coûts, Air France a fait un bilan des accords précédents et constaté que, malgré les accords pris, les pilotes étaient la seule catégorie des personnels à ne pas avoir réalisé une réduction de 20% de « gains économiques ». Selon la direction de la compagnie, les réductions de coûts et gains de productivité auraient atteint 130 millions d’euros sur les 200 prévus pour cette catégorie de personnel. Les pilotes ont d’ores et déjà expliqué que si certaines mesures n’étaient pas appliquées, c’était du ressort de la compagnie. Celle-ci veut avoir le droit avec elle et engage donc un recours en référé contre le SNPL, syndicat majoritaire chez les pilotes, pour non respect des engagements pris. De quoi déterrer la hache de guerre ?

La réplique du SNPL ne s'est pas fait attendre: dans un communiqué, les pilotes parlent d'"errements guerriers" et s'étonnent de la procédure : "C’est la première fois qu’Air France fait le choix politique d’attaquer en justice le syndicat majoritairement représentatif au sein des pilotes de la compagnie (65 %)". Selon des sources internes, le SNPL réfléchit à des actions ciblées qui ne pénaliseraient pas les voyageurs. Et les pilotes de conclure "Lorsque la procédure se substitue au dialogue, cela démontre la faiblesse de la relation sociale et de la capacité à porter un projet convaincant. Ce choix stratégique est regrettable pour qui prétend mener à bien des réformes vitales pour l’avenir d’Air France. Aucune compagnie aérienne n’a su se réformer sans l’engagement fort de ses pilotes".