Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 14 Janvier 2013

L'AVUC conteste la hausse de la SNCF



L'association des Voyageurs Usagers du Chemin de Fer s'insurge contre la nouvelle hausse tarifaire annoncée par la SNCF. Dans un communiqué elle constate que "La SNCF profite d'une forte actualité internationale et sociétale pour augmenter ses tarifs de + 2,3 % pour ses trains TER, Intercités et TGV. Soit près du double de l’inflation".



Pour l'AVUC, cette décision intervient alors que "Tous les services du rail ne cessent de se dégrader (trains supprimés, en retard, inadaptés aux contraintes des voyageurs, guichets de vente et d’accueil fonctionnant au ralenti, petites gares fermées). Une pagaille (imputable à la SNCF et Réseau Ferré de France) et qui a de lourdes conséquences sur la vie des usagers : surcoûts financiers (garde d'enfants, frais de carburant…), tensions familiales, pressions et brimades de la part des employeurs, déclassement voire perte d'emploi, stress grandissant pour tout un chacun".

Et de préciser qu'en cinq ans, le prix moyen du billet SNCF aura augmenté de près de 14 %. Ceux et celles qui utilisent le train pour aller travailler sont traités comme des «vaches à lait», juste bonnes à être entassées dans des rames qui arrivent en retard et à payer toujours plus pour un moindre service. Pour l'Association, "Cette nouvelle hausse des billets est destinée à satisfaire les exigences mercantiles de la SNCF et permet de compenser le désengagement de l’Etat". L’AVUC condamne ce coup porté au pouvoir d’achat des usagers de la SNCF et lance un appel à tous pour l’organisation d’actions de protestation.