Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 18 Novembre 2015

La gare qui testera les portiques de sécurité sera choisie "très rapidement"



Début novembre, DéplacementsPros présentait en exclusivité le nouveau dispositif d'embarquement TGV imaginé par la SNCF. Les attentats du 13 novembre accélèrent la mise en place du projet. La ministre de Tutelle des Transports, Ségolène Royal, a indiqué qu'une gare TGV va être choisie «très rapidement » pour expérimenter des portiques de sécurité.



L'amélioration de la sécurité sur les lignes TGV nationales va passer par la mise en place de portiques de sécurité. La gare où sera testée l'installation sera choisie "très prochainement" selon Ségolène Royal. On parlait jusqu'ici de Paris Montparnasse et Marseille. La ministre a précisé sur France 2 qu'elle attendait un rapport technique dans les "prochaines heures pour savoir comment le dispositif peut s'installer rapidement".

Parallèlement et pour le Thalys, où un attentat raté à eu lieu en août dernier, "la commande des travaux sur les portiques sera en cours dans les jours qui viennent", explique la ministre.

La mesure est parfois contestée au sein même de la SNCF, Guillaume Pépy ayant expliqué au mois d'août que les portiques semblaient difficiles voire impossibles à mettre en place dans les gares sans saturer les quais et les gares. Ségolène Royal a précisé que son idée ne serait destinée qu’à "toutes les lignes internationales" et "tous les TGV". En France, 800 des 15 000 trains qui circulent chaque jour sont des TGV. Le risque ? Le report du danger sur le trafic local, type gare Saint Lazare, Lyon-Part-Dieu ou gare Saint-Charles.