Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les compagnies canadiennes gardent le cap face à la taxe carbone


Si certaines compagnies aériennes ont décidé une hausse de leurs billets vers l’Europe pour compenser la taxe CO2 imposée par Bruxelles, d’autres prennent le temps de la réflexion. Air Canada et Air Transat ne veulent pas augmenter les tarifs de leurs vols européens pour le moment.



Les compagnies canadiennes gardent le cap face à la taxe carbone
Depuis le début de l’année et surtout l’entrée de la taxe carbone dans le monde de l’aéronautique, les compagnies européennes Brussels Airlines, Lufthansa et sans doute à son tour Air France, mais aussi des transporteurs américains comme Delta, United et Continental, font grimper le prix des billets de leur réseau européen. Elles ont ainsi décidé de répercuter sur les passagers les frais du CO2. Pour l'heure, les compagnies canadiennes Air Canada et Air Transat maintiennent leurs tarifs et avant de répercuter le surcoût sur les voyageurs, ont décidé toutes deux d’analyser la situation et l’impact du système ETS sur leurs finances au préalable. L'Association canadienne dont elles sont membres, le Conseil national des lignes aériennes du Canada (CNLA) s'était associée à Airlines for America et à l'Association du transport aérien international (IATA) pour effectuer un recours devant la cour de Justice de l’Union européenne pour contester la mise en place de ce plan, mais les trois unions ont été déboutées le 21 décembre 2011.