Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mardi 19 Février 2013

OUIGO enfin dévoilée trouve des détracteurs


Guillaume Pepy, Président de SNCF, et Barbara Dalibard, Directrice générale de SNCF Voyages, ont présenté le 19 février 2013 OUIGO, le TGV low-cost de SNCF. Il circulera dès le 2 avril 2013, sur l’axe Marne-la-Vallée Chessy <> Marseille Saint-Charles <> Montpellier Saint-Roch. Si SNCF Voyages assure rendre la grande vitesse hyper-accessible pour tous, l’association d’usagers AVUC ne se réjouit pas de cette nouvelle offre.



@conducteur_RER
@conducteur_RER
Comme DéplacementsPros.com l’avait déjà évoqué, OUIGO - dont l’intérieur est présenté sur cette vidéo – reprend à son compte les préceptes des low-costs aériennes : une classe unique (équivalente à la 2nde classe de TGV), un billet qui comprend un bagage cabine et un sac à main avec des services optionnels (ex : bagage supplémentaire, info par SMS, prise électrique, vélo) et vente des billets sur internet. Les prix débuteront à partir de 10 € et évolueront en fonction de la demande (de 10 € à 85 €). La compagnie ferroviaire assure que 25 % des places seront à moins de 25 €. Sur certains trains, des tarifs «mini-groupe» de 4 à 8 voyageurs seront disponibles à 20 € par personne. La vente de billets se fait 3 à 6 mois à l’avance sur www.ouigo.com depuis le 19 février 2013. «Les données nécessaires au voyage, le traitement des réclamations, et les informations en temps réel sur le voyage (en cas d’aléa ou de retard éventuel par exemple) sont transmises par courriel ou SMS aux voyageurs», prévient la SNCF.

OUIGO = OUIRESTEAQUAI
Mais cette nouvelle offre low-cost mise en place par la SNCF ne fait pas que des heureux. L’association AVUC assure que «le TGV OUIGO est contraire au service public (même offre, partout et pour tous). Ce train"low-cost" ne dessert en effet que les gares extérieures aux grandes villes. Il ne concerne qu'un seul axe ferroviaire». Elle ajoute «il y a le "OUIGO" pour certains. Et pour tous les autres le "OUIRESTEAQUAI"». Elle déplore également que les petits prix affichés se fassent au détriment du service puisqu’il sera impossible de se faire rembourser ; «même pour de bonnes raisons». L'organisation estime que «l'investissement permettant aux trains OUIGO de circuler a été réglé via la hausse intervenue en début d'année sur les autres billets et abonnements. Ce sont donc les trois millions d'usagers empruntant les trains quotidiens pour aller travailler et étudier qui financent désormais le ferroviaire low-cost» et qualifie le nouveau service d’«offre-gadget, consumériste».
Notez




1.Posté par Garfield le 22/02/2013 10:38
Ouigo..., ou We go to Disney ?

Décidément, la sncf se pâme à chaque occasion de singer l'avion... Création de "low cost", prise en charge et dépose à Pétaouchnok et non au centre ville, places bien serrées et le moindre service surtaxé !

Bref, utile uniquement pour ceux qui ont peur en avion ou qui veulent limer sur les dépenses de transport pour dépenser un peu plus chez l'oncle Picsou.



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.