Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Mercredi 30 Mai 2012

Paris bloqué ? Paris libéré ? Paris outragé ?


Alors que l'ancien gouvernement Fillon s'était opposé à l'idée d'une privatisation totale des voies sur berges, en refusant au Maire de Paris l'ouverture d'une enquête préliminaire, Anne Hidalgo première adjointe de Bertrand Delanoë vient de confirmer que ce dossier "cher au coeur des parisiens" allait être relancé après l'élection de François Hollande. Ce projet, qui concerne la "piétonisation" totale d'une partie des quais sur plus de 2 km, Rive Gauche, est né de la volonté des élus écologistes de rendre les berges de la Seine aux parisiens.



Selon une étude réalisée par les services du premier ministre de Nicolas Sarkozy, le projet tenait plus "du rêve urbain que d'une réalité attendue par les parisiens eux mêmes". Pour les spécialistes, il entraînerait un blocage quasi permanent des voies de passage entre la rive gauche et la Rive Droite. Une critique que dément totalement Anne Hidalgo qui précise que "la privatisation des quais entraînera une refonte totale du plan de circulation de proximité". Selon les concepteurs du projet, des voies réservées aux taxis et aux transports en commun viendraient compléter la mise en circulation à deux voix des grands boulevards parallèles à la Seine. L'idée, qui ne fait pas l'unanimité chez les Parisiens, repose principalement sur le principe d'une restitution aux piétons des espaces anciennement ouverts au public (les bords de Seine) et traditionnellement fermés à toute forme de circulation automobile. Anne Hidalgo a également précisé que les expériences de fermeture des quais, menées tous les dimanches, était très fortement plébiscitées par les Parisiens. Et de citer l'exemple de Paris plage, devenue l'icône urbaine de la mairie de Paris. L'opposition municipale est bien décidée à se faire entendre dans le débat qui s'annonce et confirme que le projet, en l'état, conduirait à l'asphyxie pure et simple du centre de Paris dans un rayon de 6 km autour de la Seine. Pour Anne Hidalgo, la prise en charge du Grand Paris par Cécile Duflot, leader écologiste du parti des Verts, est la garantie que le projet se fera. Aucune date n'a été communiqué quant à l'ouverture de l'enquête publique ni même sur la date possible d'ouverture de ce nouvel espace piéton.
Notez




Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.