Aérien : quel est le meilleur jour pour partir en voyage d’affaires ?

Rien de plus agaçant lors d'un voyage d'affaires que de perdre de longues minutes, voire des heures, à l'aéroport à cause des retards. Il n'est pas agréable, non plus, de payer ses billets au prix fort, surtout pour les professionnels en déplacement freelance. Air Indemnité et Liligo.com ont croisé leurs données pour trouver le meilleur moment pour voyager en avion aussi bien en termes de ponctualité que de tarif.

Il faut le reconnaître, l'étude d'Air Indemnité et Liligo.com - pensée pour répondre aux interrogations aux passagers novices ou peu fréquents – n'apprend pas grand chose aux Travel Managers et voyageurs d'affaires rompus à l'art de réserver des billets. Toutefois, elle peut offrir des conseils pratiques aux adeptes du best buy ou aux jeunes indépendants.

Premier constat des données croisées des deux partenaires : voyager le mercredi offre le meilleur compromis entre le prix et la ponctualité. En effet, il s'agit du jour de la semaine le moins exposé aux retards. Mais le tarif le plus bas s'obtient en réservant le jeudi, qui est statistiquement le jour le moins cher pour booker un vol.

Par ailleurs, le prix des billets peut aussi évoluer en fonction de la durée de la mission. Ainsi, en moyenne, les séjours de moins de 7 jours et ceux de plus d’1 mois sont les moins chers.

Pour les déplacements de moins d'une semaine, il faudrait réserver plus de 6 mois avant la date du départ pour obtenir des tarifs très avantageux. Néanmoins, cette pratique n'est pas vraiment compatible avec les impératifs du Business Travel. D'ailleurs l'étude reconnaît "Pour un voyage de dernière minute : il est très rare et difficile de trouver des billets d’avion à un prix dérisoire juste avant le départ. A l’exception des vols Paris-Pointe-à-Pitre qui peuvent coûter seulement 200 euros aller/retour au dernier moment… mais à la condition de passer moins d’une semaine sur place".
 
Pour la ponctualité, privilégiez les vols matinaux
Pour voyager sereinement et éviter les perturbations, il est conseillé de prendre un vol avant 8h. Il y a, en effet, moins de risques de retard ou d’annulation tôt le matin.

A contrario, la fin de journée est plus exposée aux perturbations aériennes : la journée se noircit à partir de 18h avec un taux de plus de 4,5% d’annulations ou de retards supérieurs à 2h (quand la moyenne est située entre 2 et 2,5%).
 
Pour ceux qui souhaitent s’offrir un break le week-end, il faut réserver ses billets à l’avance, partir un samedi matin avant 8h et rentrer le lundi avant 15h. Il vaut donc mieux prendre son lundi plutôt que son vendredi.
 
… et évitez de partir le mardi
Pour les voyageurs économes, décoller le mardi peut se révéler avantageux : c’est statistiquement le jour qui coûte le moins cher… mais c’est aussi le pire concernant les perturbations. Pas moins de 70% des problèmes rencontrés sur cette journée sont d’ailleurs des annulations de vol.
 
"Si vous n’avez pas le choix et devez impérativement partir le mardi, évitez à tout prix les départs après 16h, en particulier le soir. A 20h, on enregistre d’ailleurs un pic de perturbations", ajoute Anne-Laure Hery, porte-parole d’Air Indemnité.