Aéroport de Phuket: la peine de mort pour un selfie

Les pilotes en approche à l'aéroport de Phuket, en Thaïlande, survolent, dans les derniers mètres avant le seuil de piste, la plage de Mai Khao. Un lieu dépendant de l'aéroport mais très prisé par les touristes amateurs de selfies spectaculaires. Une pratique que les autorités entendent réprimer lourdement.

Sur Instagram la recherche #maikhaobeach affiche plus de 20000 photos dont la majeure partie met en scène des avions à l'approche. Le selfie qu'il faut avoir fait si l'on visite cette île dont les plages sont les plus populaires de Thaïlande.

Une photo-souvenir qui risque désormais de coûter très cher à ses auteurs. Les autorités aéroportuaires qui sont propriétaires de la plage rappellent que ce lieu fait partie intégrante de l'aéroport et que "les gens ne seront plus autorisés à entrer dans cette zone pour prendre des photos."

Les contrevenants risquent des amendes allant jusqu'à 40 000 baht (environ 1000 euros), une peine de prison allant jusqu'à 20 ans ou la mort en vertu du Air Navigation Act de Thaïlande.

Les drones et les lumières, en particulier la lumière du soleil réfléchie par les écrans des smartphones, sont devenus ces dernières années des problèmes majeurs pour les pilotes atterrissant à Phuket. "Cela ajoute un stress inutile aux pilotes sur une ligne aérienne commerciale très fréquentée qui traite régulièrement jusqu'à 24 vols par heure, 24 heures par jour."