Avianca revoit sa stratégie et supprime 11 lignes

Alors que la mise en place du programme estival 2019 arrive à grand pas (31 mars), Avianca a repensé sa stratégie. Souhaitant se concentrer sur les lignes où la demande est forte, la compagnie colombienne va supprimer 11 dessertes, principalement internationales (USA, Amérique Centrale), à partir du mois de mai.

Avianca qui a vendu l'ensemble de sa flotte d'Embraer 190 pour les remplacer par des A320neo, a revu son programme de vols. Pour prendre en compte la nouvelle composition de sa flotte ainsi que sa recherche de rentabilité, la compagnie va suspendre 11 liaisons, surtout internationales.

La ligne Bogotá – Chicago, lancée il y a 8 mois, est une des victimes de la nouvelle stratégie de l'entreprise. Elle sera suspendue le 1er mai tout comme les routes Bogotá – Boston et Carthagène des Indes – New York ou encore la ligne colombienne Carthagène des Indes – Pereira.

Un mois plus tard, le transporteur mettra un terme aux dessertes américaines proposées au départ de Guatemala City : Chicago O'Hare, New York JFK et Orlando. Il suspendra également les liaisons entre San Salvador et Boston, Cali ou encore Carthagène des Indes.

Silvia Mosquera, vice-précidente executive d'Avianca a expliqué "Nous sommes conscients de l’impact de ces décisions sur nos clients. Nous avons lancé des offres pour de nouvelles liaisons au cours des dernières années et nous continuerons d'explorer les opportunités du marché, en examinant la compétitivité et la demande du marché pour relancer des opérations lorsque cela sera prudent".

Tous les passagers ayant réservé un vol pour des dates après les suspensions des lignes seront contactés par la compagnie et se verront proposer différentes options.

En parallèle des lignes supprimées, l'entreprise a augmenté les capacités sur les routes où elle enregistrait une forte demande. Au départ de San Salvador, elle a boosté les dessertes de Mexico City, Miami, San Pedro Sula (Honduras), Houston, Tegucigalpa (Honduras) et Panama City. L'offre a également été revue à la hausse sur les lignes Managua-San Salvador, Managua-Miami, Guatemala City-San Salvador et Guatemala City-Miami.

Une commande d'A320neo réduite
Bien que les A320 neo soient au cœur de sa stratégie de flotte, le groupe Avianca Holdings a annulé la commande de 17 Airbus mi-mars et a retardé la livraison de 35 appareils. Cette mesure lui permet de réduire ses engagements financiers de 2,6 milliards de dollars entre 2020 et 2022.