Brésil: le nouveau président veut privatiser tous les aéroports du pays

Le nouveau président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé sur Twitter son intention de privatiser les aéroports et les ports maritimes du pays d'ici 2022.

Dans son message sur Twitter, M. Bolsonaro a déclaré que la privatisation des 12 aéroports - y compris ceux de Rio de Janeiro et de Sao Paolo - et de quatre ports maritimes entraînerait des investissements privés de 1,85 milliard de dollars.

Jair Bolsonaro, premier président d'extrême droite élu au Brésil depuis la fin de la dictature militaire du pays en 1985, a promis au cours de sa campagne de réduire les entreprises publiques au profit du secteur privé. Il a affirmé que le Brésil était accablé par "des centaines d'organes administratifs bureaucratiques" et s'est engagé à s'attaquer à ce problème.

Le Centre de l'aviation (CAPA) signale que l'administration Bolsonaro cédera l'exploitation de 44 aéroports à des concessionnaires privés, regroupés en six blocs régionaux. La transition devrait être achevée d'ici 2022. Ces mesures pourraient également mettre un terme aux activités d'Infraero, l'autorité aéroportuaire nationale actuelle du Brésil.