IndiGo renonce à reprendre Air India

IndiGo avait été une des premières compagnies aériennes à faire part de son intérêt pour Air India. Mais la low-cost indienne a décidé de renoncer à son projet de rachat. Les conditions fixées par le gouvernement ne lui conviennent pas.

IndiGo ne déposera pas de dossier dans le cadre de la privatisation d'Air India. La low-cost a expliqué dans un communiqué : "Dès le départ, IndiGo a manifesté son intérêt essentiellement pour l’acquisition des activités internationales d’Air India et Air India Express. Mais cette option n’est pas ouverte dans le cadre du processus actuel de cession d’Air India du gouvernement".

Le président du transporteur à bas coût, Aditya Ghosh, a ajouté : "Nous ne pensons pas être en mesure d’assumer la tâche d’acquérir et de réussir le redressement de toutes les compagnies aériennes d’Air India".

L'Inde avait indiqué fin mars qu'elle allait se séparer de 76% du capital d’Air India, accompagnée d’une reprise de dette représentant l’équivalent de 5,1 milliards de dollars (4,1 milliards d’euros). Elle va également céder 100% de la low-cost Air India Express et 50% de la filiale de services au sol SATS Airport Services.

Les candidats à la reprise ont jusqu'au 14 mai pour présenter leur dossier.