Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires




Mardi 9 Janvier 2018

La vitesse passera à 80 km/h sur 400 000 km de routes au 1er juillet prochain


Limitation de la vitesse sur les routes secondaires, lutte contre le téléphone et l'alcool au volant, au total 18 mesures ont été annoncées par le 1er ministre pour réduire la mortalité sur les routes (3 477 tués sur les routes en 2016 contre 3 268 en 2013, année plancher). Les voyageurs d'affaires vont devoir réviser leur code d'ici le 1er juillet prochain pour conserver leur permis.



Les mesures emblématiques :

- L'abaissement de la vitesse à 80 km/h concerne les routes secondaires à double sens, dont les deux voies ne sont pas séparées (par une barrière, un terre-plein,... ). Environ 400 000 kilomètres de routes françaises seront concernés à partir du 1er juillet.Elles ont concentré l'an dernier 55% des accidents mortels (soit 1 911 tués). Cette mesure est en test sans que cela soit annoncé comme tel : "Si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances au 1er juillet 2020, le gouvernement prendra ses responsabilités", a expliqué Edouard Philippe.
Le surplus d'amendes collecté par cette mesure devrait être affecté à un fonds créé en 2019 pour soigner les accidentés de la route.
Les voyageurs d'affaires ne devront pas oublier de mettre à jour leur application d'information pour la sécurité routière...

- L'usage du téléphone au volant : le cumul de l’utilisation du téléphone au volant avec une autre infraction conduira les forces de l'ordre à retirer immédiatement le permis au conducteur (semble t-il pour une période donnée, sans précision pour l'heure). Exemple d'infraction cumulée, la non-utilisation du clignotant au moment de tourner.

- L'alcool au volant : Toute personne contrôlée positivement à des stupéfiants ou à un taux d’alcool dans le sang supérieur à 0,8 gramme verra son véhicule placé « immédiatement » en fourrière et pour une durée de sept jours.
Par ailleurs tout conducteur dont le permis aura été retiré pour la deuxième fois pour alcoolémie ne pourra le récupérer qu’en équipant son véhicule d’un éthylotest anti-démarrage et en se soumettant à un suivi médical.

Par ailleurs en cas de contrôle positif à au moins un produit stupéfiant, le véhicule du contrevenant pourra être placé en fourrière pour une durée de 7 jours. Une immobilisation qui concernera aussi les conducteurs sans permis.

Les mesures décidées à l’issue du Comité interministériel de la sécurité routière devraient être prises par décret, modifiant ainsi le Code de la Route, sans passer ainsi par un débat parlementaire.
Notez





Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.