Le haut débit mobile dans les tunnels des LGV d’ici fin 2019

Pour les voyageurs d'affaires passagers de la SNCF, tunnel rime très souvent avec coupure du réseau mobile. Mais tout cela sera bientôt un lointain souvenir si l'on en croit SNCF Réseau qui compte offrir une couverture mobile complète de l'ensemble des tunnels sur les lignes à grande vitesse et les tunnels parisiens d'ici fin 2019.

SNCF Réseau aura équipé 65 km de tunnels ferroviaires des réseaux mobiles publics haut-débit 3G et 4G d’ici fin 2018. Le gestionnaire d’infrastructures ne va pas s'arrêter là. Il vise une couverture complète de l’ensemble des tunnels sur lignes à grande vitesse et des tunnels parisiens d’ici 2019.

En collaboration avec les opérateurs Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange et SFR, six zones confinées ont déjà été équipées en réseaux 3G et 4G depuis 2017 (Saverne – LGV Est-Européenne, Limeil et Villecresenes – LGV Sud-Est, Les Mercières – réseau classique lyonnais, Pennes Mirabeau - LGV Sud-Est, RER C de Saint Ouen à Bibliothèque François Mitterrand, Sortie de la gare Montparnasse – LGV Atlantique)

Les partenaires se concentrent désormais sur trois chantiers pour des mises en service d’ici fin 2018 : Quais de la gare Montparnasse (ligne N), Marne-la-Vallée-Chessy (interconnexion LGV Sud-Est) ry Roissy-Charles de Gaulle LGV (interconnexion LGV Sud-Est).

SNCF Réseaux assure ainsi "70% des tunnels sur les lignes à grande vitesse auront été couverts à la fin de l’année. D’autres projets suivront dès 2019 en fonction des accords avec les opérateurs".