Ryanair n’a pas trouvé d’accord avec les PNC et pilotes belges

Ryanair aura bien du mal à éviter la grève du 28 septembre dans ses bases belges. Le syndicat CNE qui représente les pilotes et PNC basés en Belgique, a rejeté la proposition salariale faite par la direction de la compagnie irlandaise.

Le syndicat CNE qui représente les pilotes et personnels de cabine de Ryanair en Belgique, a rejeté l'offre proposée par la direction de la low-cost irlandaise, ce mercredi. La compagnie qui tentait d'éviter la grève du 28 septembre proposait d'adopter le droit belge du travail pour ses équipages basés en Belgique à partir de mars 2020.

Mais pour l'organisation, cette offre est "inacceptable" car elle ne serait appliquée que pour la moitié des personnels navigants. Elle rappelle, en effet, que l'entreprise recrute aussi des PNC et pilotes par le biais de Crewlink, son agence de placement. Or, ces contrats ne suivraient pas la législation belge selon le texte proposé.

Les hôtesses et stewards de Belgique, d'Italie, des Pays Bas, du Portugal et d'Espagne sont appelés à faire grève le 28 septembre pour protester contre leurs conditions de travail. Les syndicats européens à l'origine du mouvement ont déjà indiqué qu'ils organiseraient des actions un jour par mois s'ils ne sont pas entendus.