SNCF : la CFDT veut une grève illimitée dès le 22 mars

"Nous allons devoir répondre aux inquiétudes des cheminots et à leur colère" dit-on à la CFDT. Le syndicat veut déposer un préavis de grève reconductible pour "faire céder l’état et ses projets irresponsables".

Dans son tract de mobilisation, la CFDT affirme que "le recours aux ordonnances est exactement contraire aux valeurs de négociations de la CFDT. Il s’agit d’une provocation inutile au moment même où le devenir du système ferroviaire est interrogé". Selon le syndicat, c’est l’avenir du système ferroviaire, du personnel, de la sécurité, de la qualité du service public rendu aux usagers et notamment la desserte des territoires "qui seraient ainsi soustraits à un indispensable débat".

La CFDT Cheminots a donc proposé ce 22 février 2018 à l’intersyndicale le dépôt d’un préavis de grève reconductible. Comme il est très possible qu'elle soit suivie, les voyageurs d'affaires qui le peuvent ont tout intérêt à être prudents pour leurs déplacements via le rail à compter du 22 mars.