« Shutdown » aux Etats-Unis: des conséquences sur les vols commerciaux

Toujours pas de sortie de crise en vue pour le Président américain,Donald Trump, qui a claqué la porte, hier, d'une réunion avec les élus démocrates. Le record du plus long "shutdown" de l'histoire est sur le point de tomber: 21 jours, entre fin 1995 et début 1996. Un blocage qui n'est pas sans incidences sur l'aviation commerciale.

C'est l' Allied Pilots Association, qui représente les 15 000 pilotes d'American Airlines, qui monte au créneau. Par la voix de son porte-parole, l'association s’inquiète d'une "situation dont nous commençons à voir les premiers tremblements et qui ne fera qu'empirer avec le temps."L'association liste tous les problèmes concrets induits par cette crise politique. " Faute de personnel, l'inspection des avions a été limitée. Certains membres de la TSA (l'autorité de la sécurité dans les transports) ne venant pas travailler."

La TSA insiste sur le fait que seulement 4,6% du personnel n'est pas venu travailler lundi, contre 3,8% le même jour il y a un an. Les employés doivent venir travailler et accomplir des tâches vitales sans être payés. Les syndicats majoritaires à la TSA affirment que certains salariés seraient sur le point de démissionner.

Même situation chez les contrôleurs aériens qui, eux aussi, n'ont pas été payés. Si le "shutdown" devait se prolonger sur une longue période, certains de ces contrôleurs de la circulation aérienne pourraient décider de prendre leur retraite. 20% y sont actuellement admissibles.

En plus des répercussions sur la sécurité, il y a aussi le fait que les voyageurs d'affaires sont nombreux à devoir annuler des déplacements professionnels. D'après un sondage réalisé par la Global Business Travel Association, 40% des membres de l'association ont été confrontés à des annulations aux États-Unis à cause de la fermeture de plusieurs aéroports.