Transport aérien : le trafic mondial de passagers en hausse de 4,5% en mai

Selon les derniers chiffres fournis par l' Association du transport aérien international (IATA), cette évolution est conforme à la croissance du trafic d'avril (4,4 %) et supérieure au récent creux de 3,1 % enregistré en mars. Un résultat toutefois inférieur au taux de croissance moyen sur 20 ans d'environ 5,5 %.

La capacité (sièges-kilomètres disponibles) a légèrement augmenté de 2.7% et le coefficient d'occupation a progressé de 1.4 point à 81.5%, dépassant le record de 80.1% enregistré l'année dernière.

"La croissance de la demande de passagers a ralenti par rapport aux deux dernières années. Cette situation est conforme à l'effondrement du commerce mondial, à la montée des tensions commerciales et à l'affaiblissement de la confiance des entreprises. Dans cet environnement difficile, les compagnies aériennes gèrent leur capacité avec soin afin d'optimiser leur efficacité ", a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général de l'IATA.

La part des transporteurs européens en mai a augmenté de 5,4 % par rapport à mai 2018, ce qui représente une détérioration par rapport à la croissance de 7,7 % enregistrée en avril. Les capacités ont augmenté de 4,6% et le coefficient d'occupation a progressé de 0,7 point à 84,2%, le résultat le plus élevé au niveau mondial. La majeure partie de la croissance en Europe s'est toutefois produite au cours du premier semestre de 2018.

Les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont vu leur trafic augmenter de 4,0% en mai par rapport à la même période de l'année précédente, soit une amélioration par rapport à la hausse de 2,9% enregistrée en avril. Les capacités ont augmenté de 3,0% et le coefficient d'occupation a légèrement augmenté de 0,8 point à 78,6%. Il s'agit de la deuxième hausse mensuelle consécutive de la demande, mais il s'agit quand même d'un résultat mitigé dans une région qui connaît régulièrement des taux de croissance à deux chiffres. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine continuent de peser sur la croissance dans la région.

Le trafic des compagnies nord-américaines a augmenté de 4,8 % en mai par rapport à mai 2018, un ralentissement par rapport à la croissance de 5,6 % enregistrée en avril. La capacité a augmenté de 2,7% et le coefficient d'occupation s'est renforcé de 1,7 point à 83,6%.

Les compagnies aériennes latino-américaines ont connu une forte hausse de 6,7 % du trafic en mai par rapport au même mois l'an dernier, ce qui représente une forte hausse par rapport à la croissance de 5,1 % enregistrée en avril. La demande de passagers se maintient plutôt bien, malgré un contexte économique difficile dans un certain nombre de pays. La capacité a grimpé de 4,0 % et le facteur d'occupation a bondi de 2,1 points de pourcentage pour s'établir à 84,0 %.

Enfin, les compagnies africaines ont enregistré une hausse du trafic de 2,1% en mai par rapport à la même période de l'année précédente, qui était en hausse de seulement 1,1% en avril. La capacité a augmenté de 0,1% et le coefficient d'occupation a augmenté de 1,3 point à 67,0%. Le trafic entre l'Afrique et l'Europe continue d'augmenter fortement.