Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Un élu parisien veut interdire Airbnb dans le centre de la capitale


Le maire-adjoint communiste, Ian Brossat, entend dénoncer la pénurie de logements vacants dans Paris en pointant du doigt le nombre d'appartements désormais réservés au marché de la location de courte durée.



Dans le coeur de Paris plus de 25% des logements sont réservés à la location de courte durée
Dans le coeur de Paris plus de 25% des logements sont réservés à la location de courte durée
Ian Brossat défend des mesures chocs pour rendre des logements aux Parisiens comme l’interdiction des locations Airbnb dans le centre, selon un article du Parisien. L’adjoint communiste de la maire de Paris veut aussi évincer les résidences secondaires dans toute la capitale, rien de moins.

" Vu l’ampleur du phénomène, je pense qu’il faut aller plus loin et interdire la location d’appartements entiers dans les arrondissements du centre de Paris et n’autoriser que la location de chambres comme c’était le cas lorsque Airbnb s’est créé ", explique-t-il, dans une interview accordée au journal le Parisien.

" Quand on voit que dans les Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements, 26 % des logements n’abritent plus de Parisiens, cela doit nous poser question."

" Au début, Airbnb se présentait comme une entreprise sympathique permettant à des propriétaires de louer leur logement quelques jours par an, et à des touristes de se loger à des tarifs inférieurs à ceux des hôtels ", explique-t-il.

" Aujourd’hui nous ne sommes plus dans la culture du partage mais dans l’économie de prédation. La plupart des propriétaires louent désormais des logements entiers au lieu d’une simple chambre. Et surtout, de plus en plus de professionnels achètent des appartements, voire des immeubles entiers, pour les transformer en machines à cash."

Depuis cinq ans, Paris souffre d’une perte sèche de 20 000 logements, principalement dans les arrondissements du centre de Paris, assure-t-il.

"Si nous ne régulons pas Airbnb, nous n’aurons plus d’habitants dans nos centres-villes."

Ian Brossat est déterminé à mener la guerre contre l’explosion des plates-formes de location meublée de courte durée dans la capitale. C’est ce qu’il raconte dans son tout nouveau livre "Airbnb, la ville ubérisée" publié par l'éditeur "La ville brûle".

De plus en plus d'élus, de par le monde, dénoncent cette emprise d'Airbnb sur le parc immobilier des grandes métropoles, au détriment des populations locales.