Coronavirus : Le rapatriement des Français a commencé

Cette nuit, le rapatriement des Français présents dans la province du Hubei et particulièrement à Wuhan, a commencé.

- Publicité -

C’est à 7h07 locales (vendredi 31 janvier, 00h07 à Paris) que l’avion rapatriant les ressortissants français qui se trouvaient dans la province du Hubei, a décollé de Wuhan ce vendredi 31 janvier. L’avion militaire qui transporte ses quelque 200 personnes doit atterrir dans la matinée à Carry-le-Rouet, dans les Bouches-du-Rhône.

C’est dans cette commune de 6 000 habitants que les rapatriés, qui ne présentent pas de symptômes, seront mis à l’isolement pendant 14 jours, durée d’incubation du coronavirus, dans un centre de vacances. Durant ce séjour, les résidents forcés (ils auraient, à leur départ de Chine, signé un engagement d’accepter leur mise en quarantaine) porteront un masque et seront soumis à des contrôles médicaux réguliers et le centre de vacances sera sous garde de la gendarmerie.

D’après l’AFP, des responsables de la délégation française de médecins et fonctionnaires arrivés sur place ont indiqué que les personnes présentant des symptômes suspects devront prendre un autre vol. De fait, ce mardi 29 janvier, la Commission européenne avait indiqué qu’un second vol était prévu « plus tard dans la semaine », afin d’évacuer d’autres Français et des ressortissants d’autres pays européens.

Le point sur la situation

  • L’OMS a décrété ce jeudi 30 janvier l’état d’urgence internationale à propos du coronavirus.
  • L’épidémie a fait 43 morts supplémentaires dans la province du Hubei, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires chinoises, portant le bilan à 213 morts pour environ 10 000 cas d’infection.
  • Plus de 1.200 contaminations supplémentaires au Hubei au cours des dernières 24 heures ont été relevés.
  • Air France a annoncé jeudi 30 janvier qu’elle suspendait tous ses vols réguliers à destination et en provenance de Chine continentale jusqu’au 9 février.
  • Le défilé du Nouvel An chinois prévu dimanche à Paris a été reporté au printemps.