Air France : l’embarquement prend du retard, le pilote décolle sans 50 de ses passagers

La journée du 3 septembre a été vraiment compliquée pour une cinquantaine de passagers du vol Air France Pointe à Pitre – Paris Orly. Après avoir fait face à des dysfonctionnements des tapis à bagages et des contrôles de sûreté saturés, ils ont vu leur avion partir sans eux. Le commandant de bord n'a pas voulu les attendre malgré les demandes du personnel au sol.

Une cinquante de passagers ont vu leur vol Air France Pointe-à-Pitre – Paris Orly s'envoler sans eux, le 3 septembre 2018. Face à la lenteur de l'embarquement, perturbé par plusieurs dysfonctionnements, le commandant de bord a décidé de décoller sans eux. Toutefois, il ne s'agirait pas d'un geste d'impatience de sa part mais le choix du "moins pire".

En effet, l'embarquement avait pris tant de retard que l'équipage allait dépasser son quota d'heures de travail autorisé s'il attendait les derniers voyageurs. Ce qui aurait alors entraîné l'annulation du vol.

Interrogée par la radio antillaise RCI, la compagnie française explique dans un communiqué "Air France confirme que l’équipage du vol AF793 du 3 septembre 2018 reliant Pointe-à-Pitre à Paris-Orly a décidé de quitter Pointe-à-Pitre avant la fin de l’embarquement de l’ensemble des passagers pour respecter la réglementation européenne en vigueur dans le transport aérien concernant les durées d'engagement maximales du personnel navigant et éviter l’annulation du vol".

Elle poursuit : "Des dysfonctionnements de tapis bagages à l’enregistrement de l’aéroport de Pointe-à-Pitre et l’engorgement des filtres de polices et de sûreté ont été la cause du retard. Tout le personnel de l'escale de Pointe-à-Pitre s’est mobilisé et a mis tout en œuvre pour assister les familles et héberger les clients. Air France présente toute ses excuses pour le retard important que subissent les clients de ce vol".