Nouveaux variants : les restrictions se durcissent à la frontière

La France impose désormais une quarantaine de dix jours aux voyageurs en provenance d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud. Liste en cours...

Après la suspension des vols en provenance du Brésil, la France a décidé ce week-end de renforcer ses restrictions aux frontières et d'instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud à compter du 24 avril. 

> Lire aussi : Les deux derniers vols Brésil-France ont atterri à Paris

C'est la forte circulation des nouveaux variants de Covid-19 dans ces pays qui a incité les autorités à renforcer les conditions d'entrée sur territoire français. Les motifs et catégories de personnes autorisées à venir de ces différents pays en France seront restreints, pour l'essentiel :

  • aux seuls ressortissants nationaux, leurs conjoints et enfants
  • aux ressortissants de l'Union européenne ou d'un pays tiers ayant leur résidence principale en France.

Le dispositif de test avant l'embarquement sera également renforcé :

  • un test PCR négatif de moins de 36 heures (au lieu de 72 heures), ou un PCR négatif de moins de 72 heures accompagné d'un test antigénique négatif de moins de 24 heures
  • la réalisation d'un test antigénique sera rendue « systématique à l'arrivée en France, avant de quitter l'aéroport », a précisé Matignon, promettant un renforcement des amendes en cas de « non-respect de l'isolement ».

Ce renforcement sera aussi obligatoire, à compter de samedi prochain, pour les voyageurs venant de Guyane et du Brésil, pays avec lequel les liaisons aériennes restent suspendues. 

Toutes ces mesures seront discutées dès aujourd'hui avec les partenaires européens de la France. D'autres pays pourraient s'ajouter à la liste. « Il faut se poser demain la question de l'Inde », qui « connaît une situation pandémique extrêmement grave » avec « des variants très dangereux », a souligné le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, dans l'émission « Dimanche en politique », sur France 3.

> Lire aussi : New Dehli se confine pour une semaine

Il a par ailleurs rappelé que le gouvernement « renforce les mesures sanitaires pour les dérogataires », le principe restant que « les voyages hors espaces européens sont interdits »