La France renforce les mesures sanitaires en Moselle à la frontière franco-allemande

La France renforce ses mesures sanitaires à la frontière franco-allemande en Moselle. Dès le 1er mars, un test PCR de moins de 72h devra être présenté à l’entrée du territoire. Seuls les déplacements non professionnels sont concernés.

Face à la situation sanitaire préoccupante en Moselle, le gouvernement a décidé que l’accès au département mitoyen de l’Allemagne et du Luxembourg serait davantage réglementé et ce, dès lundi 1er mars. A partir de cette date, la dérogation de l’obligation de présentation d’un test PCR de moins de 72h à l’entrée sur le territoire national sera limitée aux seules activités professionnelles. Les frontaliers qui se déplacent pour des motifs autres que professionnels devront présenter un test PCR négatif à la frontière.

En parallèle, le gouvernement appelle au renforcement du télétravail pour les transfrontaliers et souhaite mettre en place une stratégie de test itératifs pour les personnes traversant la frontière pour leurs activités professionnelles sous forme de test hebdomadaire. « Des patrouilles conjointes de la police française et allemande pourraient être renforcées dans le territoire afin d’assurer l’effectivité de ces mesures. Ces mesures viennent compléter l’arsenal déployé par les autorités sur le territoire mosellan », a précisé le gouvernement.