Shanghai assouplit son confinement, la Thaïlande va bientôt abandonner les tests PCR

En Asie, alors que la mégalopole chinoise assouplit ses mesures de confinement, en Thaïlande, le test PCR ne devrait plus être obligatoire d’ici début mai. 

Les autorités de la ville de Shanghai, le centre financier chinois, vont assouplir les mesures de confinement dans certaines zones à partir de ce lundi, malgré un record de plus de 25.000 nouvelles infections au Covid-19. Cette annonce promet un soulagement pour une partie des 26 millions d’habitants de cette métropole, confinés depuis plus de trois semaines, à la suite d’une envolée des cas de Covid-19. Pour rappel, après avoir dû se soumettre à un test PCR, la totalité de la population de la mégalopole était confinée et aucune date n’avait été communiquée pour la fin de ce confinement.

A lire aussi : A Shanghai, le confinement se prolonge et se généralise

En Thaïlande, le test PCR à l’arrivée devrait être bientôt remplacé par un simple autotest antigénique à partit de début mai. Cette nouvelle mesure devrait pouvoir permettre aux voyageurs de ne plus attendre les résultats dans un hôtel agréé. Selon Action Visas, s’ils sont exemptés de test PCR avant départ depuis le 1er avril dernier, et ce quel que soit leur statut vaccinal, les touristes doivent actuellement, à leur arrivée en Thaïlande, subir un test PCR dont le résultat peut prendre quelques heures à être délivré… Le remplacement de la méthode de dépistage par un test antigénique ATK, plus rapide et moins cher, optimisera les modalités d’entrée dans le pays pour les voyageurs vaccinés, cet assouplissement n’étant annoncé pour l’instant que pour les participants au programme d’entrée « Test and Go » d’exemption de quarantaine.

> A lire aussi : La Thaïlande et Singapour continuent d’assouplir leurs restrictions sanitaires