Voyages d’affaires et open booking: le travel manager va-t-il devoir passer la main au...

Bousculé par les nouvelles générations et les nouvelles technologies, le voyage d'affaires est un secteur en constante croissance mais aussi en constant mouvement. L'Open Booking constitue depuis quelques années l'un de ces facteurs de changements qui n'a pas échappé à notre chroniqueur, Régis Chambert.

Gérer la mobilité: un défi commun Entreprise-Agence

La recherche de nouveaux leviers de croissance a fait reconnaître l’importance d’une mobilité bien organisée au sein de l’entreprise. Notre monde s’est globalisé, la concurrence s’est accrue et les clients ne viennent plus seuls à l’entreprise. Cette dernière doit aller les chercher, et ce, de plus en plus loin.
Dans ma précédente chronique, j’ai rappelé la multiplication des intervenants dans cette chaîne du voyage, un investissement à ne pas négliger.

Faire migrer la gestion des ses déplacements en ligne, une mode ou une nécessité...

Pour de trop nombreux acheteurs, la migration des réservations en ligne est le meilleur moyen pour réduire drastiquement les honoraires de l’agence de voyages. Les enjeux financiers, mais aussi culturels et sociaux d’un tel projet sont cependant tellement plus importants que ce simple objectif de réduction de frais ! C’est pourquoi j’ose prétendre, au contraire, que l’entreprise devra prévoir de mieux rémunérer son agence pour l’accompagner.

Deux bonnes résolutions pour bien commencer cette nouvelle année !

Bonne et heureuse année à tous ! En ce début d’année, chacun est mobilisé et motivé pour remporter de nouveaux marchés, pour conforter ses clients dans leur confiance et pour s’assurer que chaque euro engagé l’est dans l’intérêt de notre entreprise !

Frais de service à un euro ou gratuits, leurre ou réalité ?

Les conférences et ateliers du salon sur la mobilité professionnelle qui s’est tenu ces derniers jours à Paris ont, à nouveau, mis en évidence le modèle économique de la distribution dans le voyage d’affaires.

Acheter Français, un objectif complexe dans le voyage d’affaires

Si peu de responsables en charge de la mobilité de l’entreprise se fixent encore pour objectif d’acheter Français, le récent plaidoyer du président d’Air France auprès du gouvernement pour éviter la privatisation d’Aéroport de Paris m’a incité à revenir sur ce leitmotiv. J’ai trouvé le sujet intéressant pour une chronique.

La lettre au Père Noël d’un entrepreneur, voyageur d’affaires.

Cher Père Noël,

Mes équipes et moi nous déplaçons de plus en plus souvent pour nos affaires et de plus en plus loin car nous devons remplir nos carnets de commandes pour exister demain. Et, tu le sais, toi qui est si mobile, voyager n’est pas toujours un plaisir !
C’est pourquoi j’ai décidé de t’écrire pour te demander de nous aider dans nos déplacements. Cela serait un très beau cadeau !

Payer pour réserver un vol, une nouvelle mutation coûteuse pour les entreprises clientes

Le groupe Lufthansa fait le buzz depuis sa décision de surtaxer certaines réservations faites sur les GDS. Au delà de l’effet de surprise et la brutalité de cette annonce pour les professionnels du voyage d’affaires (agences et acheteurs), cet événement est le signe d’une nouvelle mutation du modèle économique qui risque bien de coûter cher aux agences de voyages affaires mais aussi et surtout à leurs clients.
- Publicité -