Enquête GBTA-Cvent sur les nouvelles tendances du voyage d’affaires

La génération des Millennials demande des outils plus souples, plus proches des utilisateurs.

La mondialisation, l'augmentation de la génération millennial sur le marché du travail et les perturbations chez les fournisseurs sont les nouvelles réalités qui devraient avoir un impact significatif sur l'industrie des voyages d'affaires, selon une nouvelle étude publiée jeudi 6 septembre par la Global Business Travel Association (GBTA) en partenariat avec Cvent.

Le rôle de l'acheteur de voyages est global: la recherche de tarifs pertinents, l'importance croissante accordée à la sécurité des voyageurs et la mise en œuvre de la technologie ont donné lieu à de nouveaux défis pour l'industrie des voyages d'affaires. La nouvelle recherche révèle comment les acheteurs s'adaptent à ces changements et l'impact qu'ils ont sur les politiques et les programmes de voyage de l'organisation.

"Avec la dépendance croissante de notre industrie à l'égard de la technologie pour obtenir des résultats commerciaux et l'adoption de nouvelles réglementations en matière de sécurité comme la réglementation RGPD, nous sommes à un point tournant où les acheteurs de voyages sont confrontés à de nombreux défis et doivent repenser les approches fondamentales de la gestion des programmes de voyages, " explique Patrick Smith, directeur du marketing chez Cvent. "Nous nous sommes associés à GBTA pour faire la lumière sur ces forces de changement, sachant que les résultats permettront à notre industrie de relever le défi d'offrir de meilleurs services à nos clients finaux - les voyageurs d'affaires."

Les faits marquants de cette enquête

Un acheteur de voyages sur quatre affirme que plus de 40% de ses voyageurs d'affaires font partie de la génération des Millennials.
Plus de la moitié des acheteurs (54 %) affirment que les Millennials ont tendance à repousser les limites de la politique voyages et les trois quarts (73 %) affirment que les Millennials exigent des outils différents, plus proches du consommateur, du programme de voyages de leur entreprise.
Malgré cela, seulement un acheteur de voyages sur cinq affirme avoir modifié sa politique en matière de voyages en réponse à une main-d'œuvre de plus en plus jeune.
Les progrès technologiques continuent d'influer sur le processus, mais n'entraînent toujours pas de changement de politique
Sept acheteurs sur dix (70 %) disent qu'ils prévoient consacrer plus de temps à l'évaluation ou à la mise en œuvre de nouvelles technologies au cours des cinq prochaines années.
Près des trois quarts (73%) des acheteurs de voyages affirment que les progrès technologiques ont une incidence importante sur leur rôle et 42% disent que les progrès technologiques ont une incidence modérée à très forte sur leurs programmes de voyages.
Malgré l'impact important, de nombreux acheteurs n'ont pas modifié leurs politiques de voyage en réponse aux progrès technologiques, puisque seulement 32 % d'entre eux déclarent l'avoir fait. En comparaison, 54 % des acheteurs ont apporté des changements à leur politique en matière de sûreté et de sécurité.
La rapidité du changement technologique entraîne la disparité des systèmes et le désalignement dans l'industrie
L'intégration de la technologie est une priorité absolue dans la sélection des fournisseurs, mais les acheteurs de voyages ont encore du mal à s'intégrer, en particulier dans la gestion des réunions locales.
57 % des acheteurs indiquent que l'intégration de la technologie fait partie de leurs trois principales priorités lorsqu'ils choisissent des fournisseurs pour une société de gestion de voyages (TMC) et la technologie de réservation de voyages (66 %). Pourtant, parmi les acheteurs disposant d'une technologie de gestion des réunions, seulement 41 % déclarent qu'ils combinent les données TMC/hôtels avec les données de leur outil de gestion des réunions ; moins nombreux sont ceux qui disent que leur outil de gestion des réunions est intégré avec leur outil de sécurité et de sûreté (37 %) ou leur outil de réservation en ligne (36 %) ; et seulement 18 % disent que leur outil est intégré avec l'outil des dépenses.
De plus, le succès du programme et les priorités ne sont pas toujours harmonisés. Malgré l'importance croissante de la sécurité des voyageurs au fil du temps, seule une petite majorité (52 %) d'acheteurs mesurent l'efficacité des déplacements au moyen de mesures de sécurité des voyageurs.

Pour en savoir plus, il est possible de télécharger ici une infographie avec les principaux points saillants de la recherche. L'intégralité de cette enquête "The Travel Buyer of the Future: What's on the Horizon for the Ever-Changing Landscape of Travel and Meetings Management" est réservée aux membres de la Global Business Travel Association.