Comment les français se rendent-ils au travail ?

1164

Alphabet France présente un baromètre sur les trajets domicile-travail des actifs français. Comment ces derniers se rendent-ils au travail ? Sans surprise, la voiture arrive en première position. 

En 2023, 75% des actifs sondés déclarent se rendre au travail en voiture, contre 26% via un mode de déplacement doux classique ou électrique, 21% en transports en commun et 6% en deux roues motorisés. Parmi eux, 29% utilisent deux moyens de transports différents ou plus et la durée moyenne d’un trajet des actifs français est de 24 minutes. « La voiture continue d’occuper une place prépondérante dans les trajets domicile-travail des actifs français, et cohabite avec les mobilités vertueuses, de plus en plus plébiscitées, grâce notamment aux nombreuses mesures prises par le gouvernement. Il existe cependant des disparités parfois importantes d’une région à l’autre de l’Hexagone », indique Julien Chabbal, Président-directeur général d’Alphabet France. En Ile-de-France par exemple, seuls 10% des actifs mettent 10min ou moins pour effectuer leurs trajets domicile travail et 44% mettent 30 min ou plus. 

Concernant l’impact des trajets domicile-travail sur leur bien-être, 29% des actifs estiment que cela impacte négativement leur vie quotidienne. Parmi les désagréments relevés, la perte de temps (65%), la sur-fréquentation (50%), le manque de ponctualité (47%) ou bien encore le risque d’accidents ou désagréments (35%). Ils sont 73% à avouer que le trajet domicile-trajet pèse dans le choix lorsqu’ils postulent à un nouvel emploi. Chez les moins de 35 ans, ce taux monte jusqu’à 81%. 

Quel rôle jouent les entreprises ? 

Au sein des entreprises, 56% des actifs interrogés déclarent bénéficier d’au moins une solution de mobilité via leur entreprise et pour 60% qui en bénéficient le principal avantage est financier, devant le confort et le bien-être (25%) ou le gain de temps lié à la diminution du temps de trajet (25%). 9% ont accès à un véhicule de fonction ou de service mis à leur disposition par leur employeur, contre 11% en 2022. Parmi eux, 21% sont équipés d’une voiture électrique ou hybride et 88% ont accès à des solutions de recharge fournies par leur entreprise. Concernant le covoiturage, 29% des actifs déclarent l’avoir ou le pratiquent dans le cadre de leurs déplacements domicile-travail. En parallèle, 26% des sondés bénéficient du remboursement des titres de transports en commun. Il s’agit de la première solution proposée par les entreprises et utilisée par les travailleurs pour accompagner leur mobilité. Enfin, 11% des sondés affirment bénéficier d’un budget ou d’un forfait mobilité.

> A lire aussi : Le crédit mobilité sonne-t-il le glas de la voiture de fonction ?  

Dans les années à venir, 84% des actifs souhaitent au moins une évolution concernant leurs trajets domicile-travail. Cela comprend la volonté d’effectuer des trajets plus économiques (41%), devant la rapidité des trajets (33%) et l’envie de réaliser des trajets plus écologiques (31%). 

Crédit : Alphabet