Air Austral gênée par la faillite d’Aigle Azur

La compagnie réunionnaise, suite à l'immobilisation d'un B787, affrète un A330 à la compagnie en redressement judiciaire. Cet arrêt de l'activité vient impacter le bon fonctionnement de la ligne Mayotte-Paris.

Air Austral est liée à Aigle Azur par le biais d’un contrat d’affrètement d’un Airbus A330-300 dédié à la desserte ponctuelle de la ligne Mayotte-Paris et prévu initialement jusqu’en octobre prochain. La compagnie réunionnaise est désormais contrainte de procéder à des modifications de son programme depuis l’annonce de l’arrêt des activités de sa partenaire.

«Plusieurs scénarios de remplacement avaient été anticipés depuis plusieurs jours par (nos) équipes d’Air Austral», tient à rassurer la compagnie réunionnaise, en mesure de confirmer que l’ensemble de ses passagers pourra être transporté et que les ajustements ne seront à noter que sur une période définie du 7 au 21 septembre. En raison des problématiques de moteurs Rolls Royce rencontrées au niveau mondial, Air Austral a du immobiliser sans délais l'un de ses Boeing 787-8. Pour être en mesure de proposer un programme de remplacement, la compagnie a notamment contractualisé le 13 juin dernier, l’affrètement de deux appareils A330-200, appartenant respectivement à Wamos et Aigle Azur.