Etats-Unis : l’ESTA bientôt obligatoire pour les entrées terrestres

532

Les Etats-Unis modifient leur réglementation pour les voyageurs souhaitant entrer sur leur territoire par voie terrestre. Les autorités demanderont à partir du mois de mai un ESTA valide. 

Selon Action Visas, les citoyens bénéficiant du programme d’exemption de visa « VWP » pour les États-Unis, doivent obtenir une autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Authorization) pour entrer sur le territoire américain par voie aérienne ou maritime. Actuellement, les voyageurs éligibles au Visa Waiver Program arrivant par voie terrestre en provenance du Mexique et du Canada sont déchargés de cette procédure en ligne, ces derniers devant remplir le formulaire I-94W puis suivre un processus manuel d’immigration au poste frontalier.

A compter du 2 mai prochain, tous les voyageurs devront pouvoir présenter un ESTA valide, y compris pour les personnes en provenance du Mexique et du Canada par voie terrestre. Cette mesure a pour objectif d’optimiser le processus d’immigration des visiteurs en remplissant électroniquement le formulaire ESTA avant le voyage, comme cela est donc déjà en place pour les voyageurs entrant par voie aérienne et maritime. Cette nouvelle modalité viendra remplacer le formulaire I-94W. Pour rappel, l’ESTA permet aux voyageurs étrangers d’entrer aux Etats-Unis pour effectuer un séjour touristique, d’affaires ou en transit jusqu’à 90 jours. Après approbation, l’autorisation est valable 2 ans. 

En parallèle, les voyageurs doivent toujours présenter un justificatif de vaccination complète au Covid-19 et un résultat de test PCR négatif ou antigénique réalisé 24h avant le voyage pour entrer sur le territoire. Cette réglementation s’applique aux citoyens de tous les pays, y compris aux citoyens américains, vaccinés ou non.

Mise à jour lundi 11/04 : Alors que le décret annonce toujours une entrée en vigueur le 2 mai prochain, l’obligation de détenir une ESTA pour les arrivée par voie terrestre ne devrait s’appliquer qu’à compter du 2 octobre 2022 selon le communiqué publié hier sur le site du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.