La Chine bannit certains avions russes de son espace aérien

199

La Chine a annoncé qu’elle fermait son espace aérien aux avions russes Boeing et Airbus dont le statut juridique « n’est pas clair depuis les sanctions imposées à la Russie en réaction à l’invasion de l’Ukraine ».

Après les sanctions occidentales contre Moscou, de nombreux avions utilisés par les compagnies aériennes russes et appartenant à des sociétés de leasing occidentales, n’ont pas été restitués. Pire encore, certaines compagnies russes les ont immatriculé. La Chine a ainsi décidé d’interdire tout vol à bord d’un Boeing ou Airbus dont le statut juridique n’est pas clair… Désormais, Pékin demande aux compagnies Russes concernées la preuve que ces avions ne sont pas immatriculés à l’étranger. 

Pour rappel, il y a plusieurs semaines, face à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, de nombreuses sociétés de leasing européennes ou américaines avaient interdit aux compagnies russes de continuer d’utiliser leurs avions. Les sociétés avaient même appelé à « rendre » les appareils dans les plus brefs délais. Mais de nombreuses compagnies du pays n’ont pas respecté cette nouvelle sanction et ont gardé les avions.