Renfe : les premiers trains entreront en gare le 13 juillet

273

La compagnie ferroviaire espagnole a présenté son offre pour le marché français ce matin. Les premiers trains prendront le départ le 13 juillet 2023 sur la ligne Lyon-Barcelone. 

Raül Blanco, Président de Renfe, a annoncé aujourd’hui que la liaison AVE entre Lyon et Barcelone sera lancée le 13 juillet et, deux semaines plus tard, le service entre Marseille, Barcelone et Madrid. Les billets seront mis en vente le 21 juin, avec une campagne de lancement permettant de voyager à 9 euros en France. Comme le rapportent nos confrères de l’Echo Touristique, le Président a déclaré : « Nous avons vocation à rester en France et d’y devenir un acteur de référence sur le marché ferroviaire. Il n’y a pas beaucoup d’entreprises capables de faire de la grande vitesse dans plusieurs pays du monde. Renfe le fait, notamment en République tchèque depuis plusieurs années »

5h pour relier Lyon à Barcelone

Les prix démarrent à 29 euros pour la liaison directe avec l’Espagne (Barcelone, Madrid, Gérone, Tarragone, Saragosse ou Figueras) au départ de Lyon ou Marseille. Et à 19 euros pour rejoindre l’Espagne depuis des villes plus proches comme Montpellier ou Narbonne. En détails, le service AVE entre Lyon et Barcelone reliera les gares de Lyon Part Dieu, Valence TGV, Nîmes, Montpellier-St Roch, Béziers, Narbonne, Perpignan, Figueres Vilafant, Girona et Barcelona Sants. Départ de Lyon à 14h30 et de Barcelone à 8h22. La durée du trajet sera de cinq heures. Pour le service AVE de la ligne Marseille-Barcelone-Madrid débutera le 28 juillet et reliera les gares intermédiaires d’Aix-en-Provence TGV, Avignon-TGV, Nîmes, Montpellier-St-Roch, Béziers, Narbonne, Perpignan, Figueres Vilafant, Girona, Barcelona Sants, Camp de Tarragona, Zaragoza Delicias et Guadalajara. La liaison internationale permettra des temps de trajet en AVE comme Nîmes-Barcelone en 3 heures, Montpellier-Figueras en 2 heures, Avignon-Barcelone en 4 heures, Marseille-Gérone en 4 heures, Perpignan-Madrid en 4 heures et 30 minutes, ou Nîmes-Saragosse en 5 heures et 25 minutes.

> A lire aussi : L’espagnole Renfe viendra concurrencer la SNCF sur le rail français

Et la compagnie espagnole ne compte pas s’arrêter là. Raül Blanco a clairement exprimé le rêve de son entreprise : être à Paris en 2024, pour les Jeux Olympiques. Avec deux trajets : un Barcelone-Lyon-Paris et un Marseille-Lyon-Paris.