Ryanair : malgré la reprise les pertes s’alourdissent

La compagnie aérienne low cost annonce une perte de 273 millions d’euros au premier trimestre 2021 malgré une reprise des capacités en mai et juin. 

Ryanair continuer de creuser sa perte à cause de tarifs encore très bas pour inciter les voyageurs à réserver, des coûts d’exploitation élevés et les différentes restrictions de voyages à travers l’Europe. En effet, la compagnie low cost a annoncé que sa perte avait atteint les 273 millions d’euros au premier trimestre 2021, soit une augmentation de 47% sur un an sur les 3 premiers mois achevés en juin. Malgré une augmentation de son chiffre d’affaires (+91%) et une augmentation du trafic (8,1 millions de passagers), les restrictions de voyages à travers l’UE et les annulations durant la période de Pâques ont eu raison du bilan de la compagnie. 

> A lire aussi : Ryanair table sur une forte reprise dès juin prochain

« Le Covid-19 a continué de faire des ravages dans nos activités au cours du premier trimestre 2021, la plupart des vols de Pâques ont été annulés et l’assouplissement du gouvernement de l’UE a été plus lent que prévu. Les restrictions de voyage en mai et juin ont été nombreuses et l’incertitude importante autour des listes vertes de voyage (en particulier au Royaume-Uni). […] Nous avons tenu les avions et les équipages à jour tout au long du trimestre et avons recruté du personnel de cabine supplémentaire pour nous permettre de récupérer rapidement au deuxième trimestre alors que les restrictions s’assouplissent. Le déploiement au 1er juillet des certificats sanitaires numériques et la suppression de la quarantaine pour les arrivées des personnes vaccinées au Royaume-Uni à partir de la mi-juillet ont entraîné une augmentation des réservations au cours des dernières semaines », a déclaré le PDG Michael O’Leary à travers un communiqué.