Peut-on boire et manger dans les trains ?

Peut-on boire et manger dans les trains ?

Depuis le 3 janvier, on ne peut plus retirer son masque pour manger ou boire dans les trains, jusqu'au 23 janvier. C'est la règle... qui sera appliquée avec "bon sens et discernement". Qu'est-ce que ça signifie ?

Le 27 janvier dernier, le Premier ministre Jean Castex déclarait qu'il serait, à partir du 3 janvier et jusqu'au 23 janvier 2022 minimum, interdit de boire et de se restaurer dans les trains, comme dans les cinémas, théâtres et équipements sportifs.

Il avait même précisé que cette mesure s'appliquerait dans les TGV et Intercités, y compris pour les trajets "de longue distance"... Reste qu'on ne soulève généralement pas de la fonte, qu'on n'assiste généralement pas à des films ou des pièces aussi longtemps que dure un Paris-Nice par voie ferroviaire.

C'est certainement pourquoi un communiqué de presse de la SNCF, en date du 1er janvier, souligne que la mesure sera appliquée "avec bon sens et discernement". Cette promesse de souplesse est en fait raccord avec le décret d'application de cette mesure publiée le même jour.

Jusqu'à plus amples précisions, il en ressort que :

  • La vente de boissons et d'aliments est logiquement interdite dans les trains.
  • Une tolérance permettra aux "jeunes enfants" et aux "personnes fragiles" de boire et s'alimenter durant le trajet.

Pour le reste, c'est donc masque obligatoire sans possibilité de le retirer pour se désaltérer et/ou de se sustenter durant l'entièreté du trajet.