Un téléphérique reliera Vitrolles à l’aéroport de Marseille en 2027

134

Le projet consistant à construire un téléphérique entre l’aéroport de Marseille-Provence la gare de Vitrolles a été voté. Son coût est estimé à plus 31 millions d’euros.

Un téléphérique reliant la gare de Vitrolles à l’aéroport Marseille-Provence (AMP), distant d’un kilomètre à vol d’oiseau, devrait voir le jour d’ici fin 2027, ont annoncé mardi élus et acteurs économiques de la zone, se félicitant d’une « importante révolution pour le territoire ». En gestation depuis 5 ans, le projet vient enfin d’être voté. 

« C’est une distance assez courte, mais compliquée », a reconnu Martine Vassal, « mais le projet est nécessaire pour accompagner le développement de l’aéroport et celui du bassin d’emplois de Vitrolles-Marignane », a-t-elle déclaré. En attendant sa mise en service en 2027, la métropole, qui financera à hauteur de 80 % son coût estimé à 31 millions d’euros HT, doit poursuivre les études, constituer les dossiers réglementaires et élaborer le cahier des charges du marché global de performance (MGP) qu’elle compte lancer d’ici à la fin de l’année.

Le futur téléphérique pourra transporter jusqu’à 1 200 passagers par heure dans chaque sens et desservira trois stations dont la zone d’activités en développement Cap Horizon et le site industriel d’Airbus Helicopters, à proximité de l’aéroport. Au total, le temps de trajet sera équivalent à 6min, contre 20min en bus aujourd’hui entre la gare de Vitrolles et l’aéroport. Selon nos confrères de l’Echo Touristique, environ un passager sur cinq arrive aujourd’hui à l’aéroport en transport en commun en 2019. L’aéroport a accueilli un peu plus de 9 millions de passagers en 2022.