VINCI Airports : une baisse de trafic de -20,9% au premier trimestre 2020

Le groupe dévoile les chiffres clés de son trafic aérien lors du premier trimestre 2020. Un premier trimestre marqué par un recul de -20,9% et à une activité désormais limitée aux services publics, sanitaires et logistiques. 

- Publicité -

Après une croissance de +2,1% du trafic passagers en janvier 2020 et une année 2019 solide, VINCI Airports affiche un recul de trafic aérien de -20,9% sur les trois premiers mois de l’année 2020, avec un total de 45,3 millions de passagers accueillis dans les 45 aéroports du réseau. Le trafic a tout d’abord été perturbé sur les plateformes du Japon et Cambodge dès le mois de janvier à cause de la baisse des échanges avec la Chine et la Corée du Sud, puis la baisse de trafic s’est généralisée en mars suite à la généralisation de mesures restrictives dans de nombreux pays. 

En Europe, le trafic des plateformes gérées par VINCI Airports s’est replié de 18,9% en France au premier trimestre 2020. Dans ce contexte difficile, la baisse a pu être limitée à Nantes (-10,0 %) grâce à la forte croissance enregistrée en début d’année, conséquence notamment de l’ouverture d’une base easyJet en 2019 et du dynamisme de Volotea. Les Aéroports de Lyon, de leur côté, affichent un trafic en repli de 20,7 %.

Dans ce contexte inédit de crise sanitaire mondiale, un plan de réduction des dépenses opérationnelles et d’aménagement des investissements a été engagé par VINCI Airports sur l’ensemble de ses plateformes, dans le respect des obligations contractuelles, réglementaires et des décisions gouvernementales, est-il indiqué à travers un communiqué.

«La crise que notre industrie traverse est sans précédent, par son intensité et son ampleur. Dans ce contexte très difficile, chacun de nos aéroports peut s’appuyer sur un soutien sans faille de l’ensemble de notre réseau pour être plus fort et plus réactif face à cette crise et préparer au mieux, avec l’ensemble des parties prenantes du secteur aérien, la reprise d’activité le moment venu», a déclaré  Nicolas Notebaert, président de VINCI Airports et directeur général de VINCI Concessions