Rachat de Rydoo Travel par CDS : « Le marché ne pouvait pas se permettre de perdre un second acteur »

Suite au rachat de l’activité Travel de Rydoo par CDS, le marché du BT continue d’évoluer. Avec cette acquisition, CDS souhaite se positionner en tant qu’acteur incontournable du marché européen tout en continuant de travailler main dans la main avec les équipes de Rydoo.

Selon Ziad Minkara, co-fondateur et CEO de CDS Groupe, l’ADN innovant de CDS et la stratégie pure player sur la partie hôtellerie d’affaires, leur a permis de monter en puissance et de signer auprès de grands comptes comme Orange : « Notre ambition est de nous renforcer sur le marché des grands comptes et de se positionner en tant que partenaire auprès des TMC pour les accompagner au niveau technologique afin qu’elles puissent concurrencer les géants du secteur comme CWT ou AMEX GBT. Nous avons pour ambition de devenir un acteur central en Europe et plus particulièrement en Italie, Suisse, Allemagne et Angleterre ».

> A lire aussi : CDS Groupe fait l’acquisition de la business unit « Travel » de Rydoo

Afin de répondre à ces ambitions, le groupe a fait entrer il y a quelques temps un nouveau fonds d’investissement à son capital, l’IDI, afin de les accompagner dans cette stratégie : « Nous avons fait le tour du marché pour définir quelle acquisition nous permettrait d’aller toucher ces marchés et d’améliorer notre solution ».

A la recherche du bon partenaire

Concernant le rapprochement entre Rydoo et la société de Ziad Minkara, il ajoute : « Rydoo nous a approché et les discussions ont mené au rachat de la partie Travel ». Selon Sébastien Marchon, CEO de Rydoo : « Nous étions à la recherche du bon partenaire pour notre activité Travel. Après le changement d’actionnaire l’année dernière, CDS nous ait vite apparu comme intéressant. Cela faisait sens pour eux, comme pour nous. Nous n’étions pas vendeur, nous recherchions avant tout un bon partenaire à faire entrer à notre capital ».

> A lire aussi : Sodexo cède la majorité de Rydoo à un fonds d’investissement

Ce qui l’a alors convaincu de vendre ? « Nous avons jugé que CDS était en réalité l’acteur parfait et il y a eu un très bon contact avec les dirigeants. Nous avions la même vision, la même ambition de devenir un acteur majeur sur le marché français et européen. Je pense que nous venons aujourd’hui compléter leur offre tout en ayant une base commune au niveau business. Ils récupèrent un online booking tool -comprenant une offre dans l’aérien, l’hôtellerie, le rail et la location de voiture qu’ils n’avaient pas- et de nouveaux clients. Ce rachat s’inscrit dans la continuité d’une vision commune aux deux entreprises ».

« Nous ne sommes pas là pour faire des économies »

Pour le CEO de CDS, ce rachat va effectivement permettre au groupe de presque doubler son offre sur le marché de l’hôtellerie d’affaires et de se renforcer sur la partie innovation : « On assiste à la création d’un acteur français agnostique et transparent où la synergie de valeur sera le maître mot. Nous ne sommes pas là pour faire des économies mais pour capitaliser sur les équipes de Rydoo. Viendront ensuite l’intégration, la communication autour de cette nouvelle marque et entité. » 

> A lire aussi : [Exclusif] Traveldoo, c’est (presque) fini

Sur le marché, la nouvelle a été accueillie avec enthousiasme : « Il est important que Rydoo Travel soit racheté par un professionnel français du secteur, bien positionné sur le marché et moteur d’innovation. Je pense également que le cœur technologique à l’origine de Rydoo n’est pas si éloigné de celui de CDS. C’est important car cela va faciliter l’intégration. Lorsque l’on voit ce qui se passe en ce moment à travers le marché, notamment avec la dernière actualité qui concerne Traveldoo, on ne pouvait pas se permettre de perdre un second acteur », réagit Anthony Poirier, co-fondateur d’Axys Odyssey. « Il est important de voir des acteurs vecteurs d’innovation, et qui font vivre l’évolution, travailler ensemble… Surtout en cette période compliquée », ajoute-t-il. 

L’expérience client au cœur des enjeux

Concernant Rydoo : « Suite à ce rachat nous allons continuer de travailler main dans la main avec les équipes de Rydoo Expense et les équipes de CDS auprès de nos clients et sur l’évolution de la stratégie de la société. Notre vision initiale était d’offrir une plateforme commune avec une partie voyage et gestion des frais professionnels. Mais depuis 5 ou 6 ans, la donne d’un point vue technologique a changé et il est aujourd’hui très facile de se connecter à d’autres plateformes externes. Nous souhaitons désormais nous concentrer sur notre cœur de métier pour être le meilleur de notre catégorie et nous connecter aux meilleurs via des API pour proposer une expérience client fluide et optimale », conclut Sébastien Marchon.