Les VTC dénoncent le texte de Laurent Grandguillaume

Les députés ont adopté en commission, le 5 juillet 2016, la proposition "relative à la régulation, à la responsabilisation et à la simplification dans le secteur du transport public particulier de personnes" du député PS Laurent Grandguillaume. Elle a notamment pour objectif d'organiser les relations entre les plates-formes et les conducteurs ainsi que de durcir l'accès des chauffeurs Loti - transport collectif à la demande - aux plates-formes VTC. Allocab, Chauffeur-Privé, Marcel et Snapcar ne voient pas ce texte d'un bon œil.

Dans une lettre commune, les dirigeants des plates-formes VTC Allocab, Chauffeur-Privé, Marcel et Snapcar font savoir leur mécontentement face à la proposition de loi du député Laurent Grandguillaume. Pour eux, "Ce texte, présenté comme équilibré, ne l’est pas. Il reprend mot pour mot les propositions que les organisations de taxis les plus extrémistes ont formulé depuis plusieurs mois".

Les 4 jeunes entreprises "en appellent solennellement au Gouvernement et au Président de la République avant la séance publique du 19 juillet prévue à l’Assemblée nationale. Si la proposition de loi passe, ce sont des dizaines de milliers d’emplois perdus, ce qui va à l’encontre de l’objectif du Président de la République de lutte contre le chômage".
Le secteur estime en effet avoir créé 15 000 emplois depuis le début du quinquennat de François Hollande.

Le projet de loi sera présenté pour un vote dans l'hémicycle en 1ère lecture le 19 juillet prochain.