Air France va réduire de moitié sa flotte d’A380

La compagnie aérienne continuera de voler sur l’Airbus A380 mais leur nombre sera divisé de moitié passant de 10, actuellement, à 5. L’objectif d’Air France est de rénover sa flotte actuelle d’A380, notamment avec l’installation des cabines "Best" qui débutera à l’automne 2020. La compagnie aérienne est locataire de cinq des dix A380 qui composent […]

La compagnie aérienne continuera de voler sur l'Airbus A380 mais leur nombre sera divisé de moitié passant de 10, actuellement, à 5. L'objectif d'Air France est de rénover sa flotte actuelle d'A380, notamment avec l'installation des cabines "Best" qui débutera à l'automne 2020. La compagnie aérienne est locataire de cinq des dix A380 qui composent actuellement sa flotte. Selon Les Echos, les contrats de location s'achèvent en 2019 et "Air France ne devrait conserver, à terme, que les cinq A380 lui appartenant en pleine propriété".

La raison de la réduction du nombre de ces très gros porteurs, qui se place dans la continuité de la décision du prédécesseur de M. Smith, Jean-Marc Janaillac, s'explique par des coûts d'exploitation trop élevés et des incidents techniques récents.

En effet, le journal rappelle que l'appareil long-courrier de référence de la compagnie reste le Boeing 777-300 ER. Or, selon un pilote d'Air France, "pour une même desserte, l'A380 consomme beaucoup plus de kérosène qu'un 777".

A cela s'ajoute le coût de rénovation d'un A380, qui peut atteindre 45 millions d'euros par appareil, soit 225 millions pour les cinq que possède Air France, soulignent Les Echos.

L'an dernier, une vingtaine de vols ont été annulés en raison de problèmes techniques, dont le plus grave a été la panne d'un des moteurs sur un vol Paris-Los Angeles, entraînant son atterrissage d'urgence au Groenland. Ces problèmes d'exploitation engendrant d'importants frais de prise en charge des nombreux passagers que contient un A380 viennent donc s'ajouter à un coût dont souhaite s'alléger la compagnie.