Bruxelles demande à la SNCF de mieux rembourser les usagers en cas de retard

Le Parlement Européen estime que la compagnie ferroviaire ne respecte pas les droits des usagers et lui demande de revoir, à la hausse, le montant des remboursements en cas de retard de train.

Si votre train a un retard, le barème de remboursement de la SNCF est clair à l’heure actuelle. Vous serez remboursé à hauteur de 25% du prix du billet entre trente minutes et deux heures de retard. À noter que si ce retard est de 30 minutes à une heure, ce remboursement est effectué en bon d’achat. Le remboursement monte à 50% entre deux et trois heures de retard et il faut compter minimum trois heures de retard pour être remboursé de 75%. Surtout, ce barème ne concerne que les TGV et les trains intercités, mais pas les TER.

Mais cela devrait changer grâce au Parlement Européen qui a adopté un texte pour renforcer les droits des usagers du train. Cela passerait notamment par un meilleur remboursement en cas de retard. Le texte, adopté à une grande majorité par les eurodéputés selon le Monde, prévoit un remboursement de 50% du prix du billet en cas de retard compris entre une et deux heures. Le remboursement serait de 100% si le retard est supérieur à deux heures.Bruxelles a rejeté au passage une clause de "circonstances exceptionnelles" qui aurait permis à la SNCF et aux autres compagnies ferroviaires européennes de s’exempter de cette obligation.

Le texte prévoit également la mise en place d’une correspondance automatique et gratuite en cas de correspondance manquée à cause d’un retard, ou l’intégration de minimum huit places pour les vélos par train. Les personnes handicapées devront également être prises en charge automatiquement, sans avoir besoin de prévenir, dans les plus grandes gares accueillant plus de 10.000 passagers par jour.