Les low-cost boostent le trafic aérien mondial (OACI)

Pas moins de 4,1 milliards de passagers ont été transportés par les compagnies aériennes à travers le monde en 2017. La progression de 7,1% sur un an est réalisée en grande partie par la progression des compagnies aériennes low-cost, annonce l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Après une croissance de 6% en 2016, le trafic aérien mondial a encore progressé de plus de 7% en 2017 et l'OACI, l'agence des Nations unies spécialisée dans le transport aérien s'attend à ce que la tendance se maintienne. Son président, Olumuyiwa Benard Aliu, considère que le transport aérien bénéficie de "l'amélioration continue de sa sécurité, de sa sûreté, de son efficacité et de son empreinte écologique", rappelant que l'année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien mondial depuis 1946.

Selon les chiffres de l'OACI, la croissance des low cost est plus rapide que celui des compagnies aériennes traditionnelles. Elles ont capté 1,2 milliards de passagers en 2017, prenant un tiers du marché européen, 31% en Asie-Pacifique et 26% en Amérique du nord.

En terme de revenus, "L'Europe est restée le marché international le plus important avec 37% des revenus par passager au kilomètre", une hausse de 8,1% sur un an grâce à des conditions économiques plus favorables, a indiqué l'OACI. En revenus par passager et par kilomètre (RPK), l'OACI indique que le marché latino-américain a progressé de 10%, l'Asie-Pacifique de 9,6%, l'Afrique de 7,6%. Juste derrière vient le Moyen-Orient où la hausse est de 6,9%, tandis qu'elle ne progresse que de 4,9% en Amérique du nord.

L'OACI s'attend en 2017 à de bonnes petrformances financières pour les compagnies aériennes. Elles devraient dégager des résultats d'exploitation équivalents à 2016 avec environ 60 milliards de dollars américains (49 mds d'euros) et une marge opérationnelle de 8% du chiffre d'affaires. La seule tension provient des prix moyens du carburant, qui ont bondi de 25% sur un an mais restent plus faibles qu'avant 2013.