L’Allemagne présente son plan de déconfinement « progressif »

La chancelière allemande a dévoilé un plan de déconfinement progressif et un assouplissement du dispositif anti-COVID. 

A sept mois des élections législatives la colère monte du côté de l’opinion publique et au sein de son propre gouvernement. Ne soutenant plus la plupart des dispositifs mis en place, Angela Merkel a ainsi décidé de proposer un plan de déconfinement progressif pour proposer aux Etats-régions un retour progressif à la vie normale. « Aujourd’hui, nous pouvons parler d’espoir et d’espérance », a affirmé la chancelière. estimant que son pays entrait désormais « dans une nouvelle phase » de la lutte contre l’épidémie rendue possible notamment par l’accélération des vaccinations.

> A lire aussi : Covid-19 – L’Allemagne renforce sa frontière avec la Moselle

L’Allemagne a en effet récemment autoriser le vaccin AstraZeneca aux plus de 65 ans et les délais entre l’administration de 2 doses va être allongée pour permettre la vaccination de plus de patients. 

Même si des assouplissements sont prévus au cours des prochaines semaines, la plupart des restrictions seront en vigueur jusqu’au 28 mars prochain, notamment pour freiner la propagation du variant britannique qui représente aujourd’hui 46% des infections dans le pays. A partir du 8 mars, les réunions privées seront à nouveau possible entre deux foyer, à condition de ne pas dépasser 5 personnes. Librairies, fleuristes et auto-écoles, qui ont déjà rouvert dans certains Länder, pourront de nouveau accueillir des visiteurs dans tout le pays. A partir de fin mars, des décisions seront prises pour la réouverture dans la restauration plein air, le secteur culturel et sportif. Des tests antigéniques seront également massivement pratiqués pour aider à cette stratégie de réouverture.