La licorne suédoise Medius finalise le rachat d’Expensya

332

La société Expense rejoint le groupe suédois Medius. L’ambition derrière cette opération : créer une super-plateforme européenne du pilotage et gestion des dépenses pour les entreprises. 

Expensya passe officiellement sous giron suédois suite à son rachat par Medius, l’un des principaux fournisseurs d’automatisation des comptes fournisseurs (AP). En intégrant Expensya, Medius constitue une solution tout-en-un pour les directeurs financiers (DAF) qui cherchent à obtenir une vue holistique sur leur performance financière. Cette acquisition est également un pas en avant dans la stratégie de Medius qui vise à devenir le premier fournisseur d’automatisation des comptes fournisseurs avec des capacités de paiement robustes et un contrôle et une détection de la fraude à la pointe de l’industrie.

> A lire aussi : Acquisition d’Expensya par Medius, un nouvel épisode de la consolidation du marché « expense »

Contacté par la rédaction, Karim Jouini, co-fondateur d’Expensya, nous confirme que l’ambition derrière ce rachat est de créer une super-plateforme pour le service Finances en entreprise : « Il y a 20 ans, un DAF utilisait un ERP pour gérer toutes les fonctions Finances, ce qui fonctionnait plus ou moins bien. L’arrivée d’internet et de l’IA a permis à des acteurs comme nous de répondre à un problème spécifique et de le faire en profondeur. Pour le cas d’Expensya, il s’agissait des notes de frais et des cartes de paiement. Aujourd’hui, un DAF a besoin de 20 à 50 outils différents qui répondent chacun à une fonction dans la société ». Face à ce constat, le CEO d’Expensya est convaincu que le marché va se consolider et aller vers un modèle de plateformes « tout-en-un », construites à partir des meilleurs produits qui existent sur le marché. 

Vers une « plateformisation » du marché ? 

Une « plateformisation » du marché, qui a poussé Expensya à se rapprocher de Medius qui était, selon ses fondateurs, le meilleur choix. En parallèle, ce rachat permet à la société suédoise de s’étendre géographiquement en renforçant sa présence en France, Espagne et en Allemagne. Pour Expensya, ce sera l’occasion de s’étendre sur les marchés nord européens et américains. Une opportunité également stratégique en vue de l’obligation de facturation électronique qui entrera en vigueur dans ce pays le 1er juillet 2024. 

Pour le moment, la marque Expensya reste inchangée et le produit pourra être vendu séparément. Karim Jouini, de son côté, conserve son titre de CEO jusqu’à la consolidation des marchés avant d’occuper de nouvelles fonctions au sein du groupe sur la partie innovation. Expensya compte aujourd’hui 200 salariés et 500 du côté de la licorne suédoise. Le montant du rachat n’a pas été communiqué.