Les USA interdisent à leur tour les B737 Max de vol

192

Les USA ont décidé d'interdire les B737 Max dans leur ciel après le crash d'un avion de ce type en Éthiopie dimanche dernier. Plusieurs compagnies nord-américaines comme Southwest et American ont ce modèle dans leur flotte. La mesure va les obliger à revoir les programmes de vols. Elle pourrait également avoir une incidence sur les prix des billets.

Les États-Unis ont décidé de clouer les B737 Max 8 et 9 au sol ce mercredi 13 mars 2019. Donald Trump a déclaré "Nous allons décréter en urgence l'interdiction de tous les vols des 737 MAX 8 et 737 MAX 9". Il a ensuite ajouté "La sécurité des Américains, et de tous les passagers, est notre priorité absolue".

Malgré les mesures de précaution prises par plusieurs pays d'Asie, d'Afrique et d'Europe dont la France après l'accident du vol Ethiopian, les USA avaient jusque là montré leur confiance dans ces avions. Mais, les autorités américaines ont finalement suivi ce mouvement de prudence quasiment mondial ce mercredi soir, peu de temps après leur voisin canadien.

Plusieurs entreprises américaines évitaient des B737 Max
De nombreuses entreprises américaines n'ont pas attendu l'annonce de leur président pour jouer la prudence. Le Financal Times a révélé que de grandes sociétés du pays avaient donné des consignes ces derniers jours aux TMC pour éviter de réserver des places pour les voyageurs d'affaires sur les vols assurés par ce modèle d'avion.

Les prix des billets pourraient grimper
Par ailleurs, plusieurs compagnies aériennes américaines volent avec B737 Max comme Southwest (34 appareils) et American Airlines (24). Elles vont ainsi devoir revoir les programmes de vols. Et selon un cadre de CWT interrogé par le journal américain, cette baisse de l'offre est "susceptibles de faire augmenter les prix des billets, selon les routes".

Pour mémoire, comme le rappelle notre chroniqueur Yann Le Goff, les voyageurs d'affaires employés sous contrat de travail de droit français ont la possibilité de faire jouer leur droit de retrait et de refuser de prendre un vol assuré par un B737 Max.