Covid-19, news Transport du 23 mars

Compagnies aériennes : des pertes estimées à 252 milliards de dollars en 2020

Chaque jour, en continu, l'actualité des transports dans le contexte de crise du coronavirus.

Transport terrestre

  • La SNCF réduit son trafic ferroviaire vendredi 20 mars avec 15% du service assuré pour les grandes lignes, 25% pour les Ouigo et Intercités, 20% pour les TER, 5% pour les bus et 35% sur le réseau Transilien en banlieue parisienne. Vers l'étranger, le service a été suspendu vers l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne. Circulent encore 20% des Eurostar vers Londres, 20% des Thalys vers le Benelux, et, vers la Suisse, un aller-retour Paris-Genève et un aller-retour Paris-Bâle.
  • L’Arabie Saoudite s’apprête à suspendre tous les transports publics du pays afin d’accélérer sa lutte contre le coronavirus
  • ADP met 80 % de ses salariés en chômage partiel à partir du lundi 23 mars.
  • Afin de limiter au maximum les contacts avec les chauffeurs, le ticket SMS se généralise dans tous les bus d’Ile-de-France. Testé depuis un an par la RATP, il est étendu à partir d’aujourd’hui. 
  • Uber va suspendre les comptes des chauffeurs testés positif au Covid-19.
  • Pendant que la RATP annonce la réduction des fréquences dans les transports parisiens, le secrétaire d’Etat aux transports souhaite inscrire la mesure de désinfection quotidienne de tous les transports en commun dans la loi
  • Métro parisien : 50% toute la journée
  • Bus et Tram : 50 %
  • RER A : 50 % avec interconnexions maintenues
  • RER B : 50 % 
  • Par ailleurs, les transports de marchandises sont maintenus pour assurer le ravitaillement des commerces essentiels. L’approvisionnement des stations-services est maintenu comme à son habitude.

 Transport aérien

  • Air France n'opère plus que 10% de ses vols. Lire notre article Air France détaille son offre pour les prochains jours.
  • Air Austral maintient cette semaine des vols Paris-Réunion, Réunion-Mayotte et Paris-Mayotte, réservés aux seuls passagers disposant de dérogations. Lire notre article

    Air Austral : quels vols cette semaine sur Paris-La Réunion et Paris-Mayotte

  • Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'Etat aux Transports, a annoncé que l'aéroport d'Orly pourrait fermer la semaine prochaine. L'activité basculerait alors sur Roissy CDG où ont déjà fermés les terminaux 3, 2G, et le hall M du 2E. Toute l’activité du terminal 3 utilisé normalement par les low-costs a été transférée dans les terminaux 1 et 2. Le groupe ADP a annoncé que 80% de ses salariés seraient au chômage partiel à compter de lundi 23 mars.
  • La compagnie aérienne low-cost Norwegian, en grande difficulté financière depuis plusieurs mois, se voit garantir 3 milliards de couronnes (environ 247 millions d’euros) de prêts bancaires par l’Etat norvégien. Lire notre article La Norvège vole à la rescouss de Norwegian

  • Ryanair suspend pratiquement tous ses vols (à l'exception de rares liaisons entre le Royaume-Uni et l'Irlande) à partir de ce mardi 24 mars.
  • Tous les vols d’agrément à destination des départements et région d’Outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte) sont interdits dans les prochains jours, ont annoncé l’ensemble des préfectures de ces territoires, sauf dérogations. Lire notre article Coronavirus : dérogations obligatoires pour voler entre la Métropole et les DOM.
  • A Orly, ADP ferme le terminal 2 qui accueille Easyjet et Air Europa notamment à 23H30 ce mardi 17 mars.

  • L'aéroport de Lille-Lesquin est fermé aux vols commerciaux depuis dimanche soir. Lire notre article
  • Les compagnies américaines tirent la sonnette d’alarme et appellent les autorités du pays à leur venir en aide pour tenter de garder leurs activités durant la crise sanitaire en demandant une aide à hauteur de 50 milliards de dollars. 
  • Aeroflot a déclaré qu'il continuerait à opérer des vols au départ de Moscou vers les destinations européennes suivantes: Amsterdam, Athènes, Berlin, Bruxelles, Bucarest, Budapest, Dublin, Genève, Helsinki, Lisbonne, Londres, Madrid, Paris, Rome, Sofia, Stockholm et Zagreb.
  • La compagnie japonaise ANA supprime 267 vols desservant 23 lignes vers de nombreuses destinations européennes et mondiales.
  • Qantas et sa filiale Jetstar réduiront la capacité internationale d'environ 90% et la capacité intérieure d'environ 60% à partir de fin mars jusqu'«au moins» la fin du mois de mai de cette année.
  • Ryanair et Easyjet ont annoncé d'énormes réductions de capacité pour les semaines à venir, tous deux affirmant qu'ils pourraient être obligés de mettre à la terre la plupart ou la totalité de leurs flottes.
  • Austrian Airlines va suspendre temporairement ses vols réguliers à compter du jeudi 19 mars 2020.
  • Alitalia rend le port du masque obligatoire pour ses passagers.
  • Air France va présenter un programme très réduit, notamment pour assurer la continuité territoriale avec les Outre-mer.

  • Le Président malgache Andry Rajaoelina a annoncé ce samedi 14 mars sa décision de suspendre ses liaisons aériennes avec l'Europe, et notamment l'Italie, la France, l'Espagne et l'Allemagne, mais aussi avec La Réunion et Mayotte.  Face à cette décision souveraine et toutes leurs conséquences, Air Austral se voit contrainte de suspendre ses vols de/vers Madagascar selon les directives transmises par le gouvernement malgache.

  • Le gouvernement a demandé aux compagnies aériennes françaises de tout mettre en œuvre pour rapatrier les Français bloqués à l’étranger. Aujourd’hui encore, des vols partiront du Maroc pour ramener les Français encore sur place.

  • Les aéroports français restent sauf contre-ordre. Des fermetures progressives de terminaux pour Aéroport de Paris sont à prévoir : Orly 2 à partir de mercredi et les terminaux S4 et 2G à Roissy d’ici la fin de semaine.
  • L'aéroport de Nice ferme l'un de ses terminaux pour concentrer son activité.
  • Les États-Unis interdisent, à compter de ce vendredi 13 au soir, l'accès de son territoire aux ressortissants des pays de l'Espace Schengen. Avec un impact énorme pour les compagnies aériennes. Lire notre article Interdiction du territoire américain : une déflagration pour le pavillon aérien européen
  • Norwegian va progressivement supprimer ses vols depuis l'Europe (dont Paris) vers les Etats-Unis, à l'exception de Londres. Notre article.
  • L'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle envisagerait de fermer le terminal 3 alors que la pandémie de coronavirus a provoqué la désertion des aéroports parisiens. Le groupe ADP indique, ce jeudi 12 mars, que la décision devrait être prise "d'ici la fin de la semaine."
  • Ce mardi 10, Air France suspend tous ses vols vers l’Italie entre le 14 mars et le 3 avril inclus.
  • Ce lundi 9, Etihad annule tous ses vols entre Abu Dhabi et l'Arabie Saoudite jusqu'à nouvel ordre.
  • Après Air France ce mercredi 4, c'était au tour de Corsair ce jeudi d'annoncer qu'elle offrait le choix à ses clients de modifier ou reporter leurs réservations. Lire notre article COVID-19 : Corsair offre le choix de modifier ou reporter sa réservation.
  • Fortement impacté par le coronavirus et déjà en mauvaise santé, la compagnie britannique Flybe est mise en redressement judiciaire.
  • Cathay Pacific cloue au sol 120 de ses appareils.
  • Delta Airlines annonce des réductions de vols : -65% sur le pacifique, -20% sur le transatlantique, -15% sur les Etats-Unis et -5% sur l'Amérique latine.
  • Les aéroports européens "vont perdre 187 millions de passagers cette année", a prévenu mardi l'ACI, l'Airport Council International, qui représente le secteur aérien.
  • Le gouvernement espagnol a décidé mardi d’interdire tous les vols directs en provenance d’Italie, le pays européen le plus touché par le coronavirus. La mesure entre en vigueur ce mercredi et durera en principe deux semaines, jusqu’au 25 mars.
  • L'Europe suspend la règle des 80/20 sur les créneaux horaires. Les compagnies aériennes peuvent être soulagées. A l'impact énorme de l'épidémie de coronavirus sur leur activité s'ajoutaient depuis quelques jours des critiques sur le maintien de vols très peu remplis mais opérés uniquement par crainte de perdre les slots...
  • L’épidémie de coronavirus va faire perdre plus de 35 milliards d’euros aux compagnies aériennes africaines cette année, selon l’IATA, l’association internationale du transport aérien.